L’expansion fulgurante des vélos électriques « Made in France »

Expansion du vélo électrique français

Les vélos électriques sont salués par les citadins comme la meilleure alternative aux transports publics et deviennent un enjeu important dans la concurrence de l’innovation technologique et de l’innovation industrielle.

Le 26 mai, le président Macron a persuadé : « Ce type de voiture propre sera inventé et produit en France demain. » Il parlait de l’industrie automobile à l’époque, mais en même temps, dans toutes les grandes villes en phase de levée des restrictions, les responsables de la ville se concentrent uniquement sur la bicyclette, ce qui est évidemment une réponse au problème de la distance physique dans les transports. Lorsqu’ils parcourent plusieurs kilomètres de pistes cyclables sur route, les vélos électriques (VAE) doivent participer au mouvement de « réinstallation à valeur ajoutée ».

Vélo Made In FranceMais nous avons encore un long chemin à parcourir : les ventes de vélos électriques explosent (en 2019, une augmentation de 12% à 388.100), mais personne ne peut être considéré comme 100% français. Bien que des droits antidumping soient imposés sur les vélos de fabrication chinoise importées de pays asiatiques, la situation ci-dessus existe toujours. Les politiques protectionnistes commerciales n’ont guère permis à certains cyclistes européens de survivre, comme à l’origine de la marque Gitane en 1928, l’usine française de fabrication de vélos (MFC) de Machecoul (Loire-Atlantique), acquise par Intersport en 2013.

MFC, Moustache, Easybike, Arcade … Certaines marques ont bien assemblé des vélos électriques haut de gamme en France, mais elles essaient toujours de trouver tous les composants. Batteries, moteurs, transmissions, dérailleurs et même cadres … La plupart des pièces détachées proviennent de Chine ou de Taiwan. Le co-fondateur d’Eovolt, Baptiste Fullen, a souligné : « Cela ne veut pas dire que sa qualité est mauvaise. » Au contraire, les plus grandes marques y achètent leurs composants parce qu’ils sont les meilleurs. “

Cependant, les nouvelles perspectives apportées par la crise changent la donne. Dans la région lyonnaise, certains acteurs (entreprises, associations, collectivités, laboratoires de R&D, etc.) se sont réunis autour du pôle « Mobilité Active et Durable » (MAD) qui a vu le jour officiellement le 11 juin. Sa mission est de se concentrer sur le développement de projets communs autour de la mobilité (notamment VAE). En co-investissant dans des composants de production, l’écosystème peut obtenir les effets quantitatifs nécessaires au profit. Baptiste Fullen a conclu : « Le défi sera de réussir à fabriquer des vélos électriques avec des composants français tout en maintenant les coûts bas. »

En 2019, le marché du vélo électrique représentait 677 millions d’euros, soit 45% des ventes totales de vélos en France, avec un prix moyen de 1749 euros.

Crazy, l'essence des vélos électriques

Pour les deux jeunes Normands Charles Hurtebize et Guillaume Adriansen, Origine MAD, (made in France), rien n’incite le citadin récemment acquis à attirer cette petite reine vers la petite reine, ce qui est douloureux et même à la mode. Personnes : selle et poignée en cuir British Brooks, dérailleur japonais Shimano, batterie et moteur BMZ semi-intégrés allemands, pneus à flancs crème américains WTB et Promax et freins à disque hydrauliques.

Guillaume Adriansen - Origine MADGuillaume Adriansen a déclaré : « Nous voulons un vélo électrique français, mais nous devons être pragmatiques, car en France, la plupart des échanges autour de la production de vélos électrique n’existent plus à un statut industriel. » « Fabriquer des vélos électriques français « Nous permet d’assembler nos vélos à assistance électrique en France, et cela n’a aucun sens de le faire au bout du monde. « Une campagne menée sur Ulule en 2018 a permis de vendre 500 vélos électriques sur Internet et de les livrer à votre porte au prix de 1 800 euros. Ces deux partenaires imaginatifs mettent en place un réseau d’ambassadeurs et viennent de Paris a ouvert un showroom dédié au test des vélos électriques.

Eovolt, le vélo électrique pliant Made in France

Eovolt : Vélo électrique pliant françaisDeux jeunes entrepreneurs de Tours Business School, Baptiste Fullen et Luca Chevalier, ont choisi un domaine très particulier en fondant Eovolt en 2018 : les vélos électriques pliants. Le vélo léger (14 kg) se plie et se déplie en dix secondes, du placard au métro, du coffre au voilier. Ses composants ne sont bien sûr pas français, mais face à la croissance explosive des commandes de confinement, Eovolt vient de quitter l’usine de Bourges et de se rendre à l’usine d’assemblage de Lyon, ce qui permettra d’assembler 25000 vélos par an, ce qui est l’original Cinq fois. Il y a 15 personnes de plus qu’avant. Compte tenu de son positionnement, Eovolt est engagé dans l’innovation pratique. Les cinq modèles actuels ont des batteries dans la tige de selle, des moteurs électriques dans les roues arrière et des ports USB sur le guidon.

Baptiste Fullen a révélé : « L’année prochaine, nous assemblerons nous-mêmes la batterie et réduirons encore le poids du vélo électrique de 2,5 kg en remplaçant le cadre en fibre de carbone.» Il prévoit d’intégrer des applications numériques telles que le suivi GPS et les notifications à distance, mais afin de maintenir des offres accessibles, C’est toujours facultatif. Il se situe entre 1 200 et 1 700 euros.

Angell, le summum des « vélos électrique intelligents »

Angell, vélo électrique intelligentLa comparaison entre Marc Simoncini et Jules Trecco est rigide mais significative car elle met en évidence l’importance de l’électronique dans leurs projets. Les deux fondateurs sont toujours enthousiasmés par “c’est le vélo électrique intelligent le plus sûr au monde“. En fait, ce vélo à assistance électrique est équipé de capteurs et dispose d’une fonction hyperconnectée, qui peut être contrôlée et suivie via une application dédiée. Comme l’iPhone, il s’occupe également du design, avec la signature Ora Ito. Grâce au cadre en fibre de carbone et en aluminium, il ne pèse que 14 kg.

Bien qu’il y ait eu plus de 2 000 précommandes au prix unitaire de 2 700 euros, il ne s’agissait encore que d’un projet et d’un prototype jusqu’à ce que le groupe Seb s’y intéresse et rachète l’éditeur Zebra. Nous ne voulons pas forcément d’un groupe d’électroménager sur ce site, mais il s’apprête à assembler des vélos électriques dans ses usines historiques (à Is-sur-Tille en Côte-d’Or) et à Saint-Lô. Manche) est responsable de l’assemblage des cartes électroniques. “Seb va nous permettre d’augmenter la production et donc de réduire les coûts, ce qui fait le bonheur de Jules Trecco. Angell ne vend toujours que sur Internet et prévoit de produire 20 000 vélos électriques l’année prochaine.

Conseils pour faire du vélo à assistance électrique (VAE) en hiver

Faire du vélo électrique en hiver

Lorsque le froid hivernal arrive, certains cyclistes se sentent désespérés et triste de ne pas pouvoir utiliser leur vélo à assistance électrique. En hiver, les risques d’imprévus sont élevés à cause d’un temps peu lumineux, de la pluie, de la neige, du gel, du froid qui peuvent provoquer de graves accidents.

Malgré les conditions météorologiques, faire du vélo électrique en hiver est toujours possible. Tant que certaines précautions sont prises en compte, les cyclistes peuvent rouler autant qu’ils le souhaitent.

Si vous souhaitez faire du vélo électrique en hiver, voici quelques suggestions précieuses qui peuvent vous aider à voyager en toute sécurité.

Vérifier toute la partie mécanique de votre vélo à assistance électrique

En été, vous faites du vélo électrique votre meilleur compagnon. Il vous accompagne partout, et le confort qu’il procure vous permet de faire même les trajets les plus éloignés.
L’été est passé et l’hiver est arrivé. Cela signifie-t-il que l’utilisation des vélos électriques se termine ? Est-il temps de trouver un autre moyen de transport? Par exemple, une voiture ou une moto? La réponse est NON.

Malgré le changement météorologique, vous pouvez toujours utiliser votre vélo électrique qui vous procurera tout autant de plaisir qu’en été.
Pour cela, des mesures préventives importantes doivent être envisagées.
La première est une inspection complète de toute la partie mécanique du vélo. Vérifiez tous les points techniques pour vous assurer que tout est en ordre : du système de freinage à la transmission en passant par les engrenages.

Choisir des pneus adaptés selon le temps de votre région. Par exemple : Si vous vous déplacez dans une zone très froide, vous devrez peut-être choisir des pneus à crampons ou des pneus cloutés.

Assurer et vérifier la protection de la batterie du vélo électrique

protection batterie vélo électriqueL’ennemi n°1 des batteries est le froid !

Afin qu’un vélo électrique fonctionne parfaitement en hiver, il faut s’assurer de préserver la batterie. Le premier geste à adopter est de l’enlever lorsque le vélo est en pause. En plus du froid, elle déteste l’humidité donc il ne faut pas laisser le vélo dehors avec la batterie. L’objectif est d’éviter une exposition à la pluie, au gel ou à la neige car cela peut nuire à la capacité de la batterie, au risque de lui faire perdre jusqu’à 30% d’autonomie.

Afin de maintenir et de conserver sa capacité et sa bonne autonomie, il faut enlever la batterie lorsque le vélo électrique n’est pas utilisé.

Pour la conserver, il faut la mettre dans un endroit sec et propre avec une température moyenne comprise entre 18 et 20 °. Ensuite, vous devez la recouvrir d’une housse de protection pour conserver son autonomie.

Ensuite, il ne faut pas exposer la batterie à un choc thermique. Si vous venez de pédaler dans le froid, il vaut mieux attendre une demi-heure ou plus avant de connecter la batterie au chargeur.

Assurez un meilleur entretien de votre vélo à assistance électrique

Vtt électrique hiverA n’importe quelle saison, un vélo électrique doit être régulièrement entretenu. Cette opération n’est pas difficile, car seul un simple nettoyage est nécessaire pour éliminer la saleté. En hiver, ce nettoyage quotidien est nécessaire, en particulier lorsque vous roulez sur des routes salées.

Cet entretien évite tout risque de corrosion, notamment le mélange sel et neige. En particulier pour le sel car il risque d’endommager le système de freinage, le dérailleur, le boîtier, les câbles et diverses connexions.

Pour nettoyer un vélo électrique, il faut une brosse et un dégraissant adapté. Frotter les pneus, le cadre et la gaine puis laver et enfin sécher le vélo avant de l’utiliser.

Équipez d’un puissant éclairage le vélo électrique

Lorsque vous faites du vélo électrique en hiver, l’éclairage est un élément essentiel. Non seulement il permet aux usagers de la route de détecter les cyclistes, mais il permet également une meilleure vue de votre route. Par conséquent, l’éclairage correct ne doit pas être choisi à la légère. Il est préférable de choisir un éclairage puissant offrant la meilleure luminosité.

Actuellement, la gamme de feux de vélo électriques est très large. Il existe plusieurs modèles qui peuvent être installés à l’avant et à l’arrière du vélo. De plus, vous pouvez retrouver tous les modèles dans la section “Accessoires” de notre boutique en ligne.
La différence entre chaque lampe dépend de l’intensité de la lumière: maximale, normale et faible.

La puissance maximale est très pratique pour les automobilistes et autres cyclistes pour vous identifier. Sous intensité normale, la luminosité de la lumière diminue, mais cela vous permet de localiser quelques mètres à l’avance. Cet éclairage est idéal lorsque vous conduisez en ville. Concernant les faibles niveaux, il se caractérise par une faible luminosité, mais suffisamment pour que les chauffeurs de camion vous remarquent de loin.

Pour améliorer la sécurité des cyclistes et donner une apparence originale de votre vélo, nous vous proposons des lumières LED et des bouchons de valve lumineux à mettre sur les roues. Lorsque vous pédalez, les pneus tournent et les lumières s’allument. Il ne fait aucun doute que ces lumières décoratives aux couleurs vives attireront l’attention des usagers de la route et vous libéreront de tout danger.

Testez vos limites avec votre vélo électrique

Vous êtes un cycliste professionnel ou débutant ? Il est important et judicieux de connaître ses capacités et ses limites. Il vaut mieux faire quelques essais pas loin de chez soi afin de se mettre en confiance et s’habituer aux conditions extérieures.

Cette séance d’essai est importante car elle permet de tester le vélo. Est-ce que tout fonctionne correctement: équipement d’éclairage, batterie, vitesse, frein, moteur, etc. Les pneus sont-ils prêts à rouler sur des routes salées et sur la glace? Vous n’avez pas besoin de les remplacer? …

Ceci permettra de faire un diagnostic complet du vélo électrique, de faire quelques ajustements techniques et d’installer si besoin un équipement de protection. Par exemple : garde-boue, poignée ergonomique, etc.

Accessoires du vélo électrique en hiver

Equipement hiver pour le vélo électriqueAfin de résister au froid intense de l’hiver, il est important de porter des vêtements et des équipements appropriés. Ici, nous pouvons appliquer le système des 3 couches qui a pour but de garder votre corps à sa température idéale. Il permet de retenir la chaleur de votre corps, d’évacuer la transpiration et de vous protéger de la pluie, de la neige et du vent.

Ce système permet une excellente condition pour pédaler tout en garantissant une bonne aération du corps.

Voici une liste d’équipements et de vêtements d’une tenue de cyclistes en hiver :

  • Casque avec visière et éclairage intégré ;
  • Un T-shirt, un pull, un blouson, un cache-col et une veste de sécurité qui garantit une chaleur optimale et qui absorbe l’humidité ;
  • Un coupe vent
    Des manchons qui permettent de protéger vos bras et vos avant-bras ;
  • Des gants épais, étanches et confortables ;
  • Un sur-pantalon, celui-ci permet une protection maximale avec son effet isolant ;
  • Chaussettes hautes et épaisses ;
  • Chaussures confortable qui offre une chaleur maximale ;
  • Porte bagage.

Précautions à prendre : Conseils pratiques

Faire du vélo électrique en été est un passe-temps. Alors pourquoi pas en hiver? La clé est d’être extrêmement prudent et de se conformer aux normes de sécurité minimales. En plus de rester vigilants, nous avons également ajouté quelques mesures pour maximiser la sécurité des cyclistes, à savoir :

  • Portez des vêtements réfléchissants brillants ;
  • Installez du ruban réfléchissant, un éclairage passif et un couvercle de sac fluorescent ;
  • Utiliser le rétroviseur ;
  • Autres codes de conduite:
  • Assurez-vous toujours que votre vélo freine ;
  • Décélération dans les virages ;
  • Conduire lentement ;
  • Pédale en circuit non isolé, surtout la nuit ;
  • Assurez-vous que le téléphone est à portée de main.

Vélo électrique : le grand boom !

Grand Boom du vélo électrique

Après avoir réalisé un bond sans précédent en 2017 et une croissance en 2018, le marché des vélos à assistance électrique représente désormais 40% des ventes totales de vélos. En France, l’engouement des gens pour le vélo électrique se confirme et le marché du vélo électrique est en constante évolution.

Boom du vélo électriqueL’engouement pour le vélo se confirme, et le marché du vélo électrique continue de croître : les ventes en 2018 ont dépassé 2 milliards d’euros (+ 2,3%) et les ventes de vélos à assistance électrique ont dépassé 2,7 millions. Les vélos électriques (VAE) sont les moteurs de la croissance. Après un bond sans précédent en 2017, 2018 a prouvé que cette tendance n’est rien d’autre qu’une mode : le marché du vélo à assistance électrique (VAE) a progressé de 21%, avec des ventes atteignant 338000 unités, qui consolide sa croissance et atteint désormais le nombre total de vélos électrique. 40% du chiffre d’affaires.

« Le marché français se porte très bien », explique Yann Noce, directeur marketing de la société française de vélos électriques Moustache Bikes. Cette petite entreprise est basée dans les Vosges (Vosges) et lancée en 2011. Elle s’est vendue à 1 500 exemplaires et se développe actuellement. En 2018, elle a fourni 55 modèles de vélos électriques et vendu 28000 pièces. “Nous sommes convaincus que plus nous roulerons sur des vélos électriques, plus ils jetteront leurs voitures dans le garage.”

Coup de main invisible

À l’aide de moteurs électriques, les utilisateurs peuvent parcourir de longues distances, plus longtemps et plus rapidement, sans se sentir épuisés. Peu importe la façon dont vous montez la pente raide : un coup de main invisible vous fait avancer presque sans effort. « Le vélo a toujours été compris comme un objet de liberté. Si nous l’ouvrons aux personnes qui n’ont pas la capacité de faire de l’exercice, il doit être faisable !» Poursuit Yann Noce. En plus d’un simple usage urbain, son approche s’inscrit dans le cadre des besoins professionnels, loisirs et sportifs Il se développe également bien.

Julien Absalon

Julien Absalon, a remporté à deux reprises la médaille d’or olympique, et a remporté plusieurs championnats du monde de cross-country.

Double médaillé olympique en VTT XC (cross-country) et multiple champion du monde, Julien Absalon, évoluant désormais en VTT AE (assistance électrique), ne jure que par les vélos électriques. Les vélos électriques sont une nouvelle façon de conduire. Il a expliqué que cela permet aux personnes sans conditions physiques particulières de redécouvrir le VTT tout en s’amusant. “Avec l’aide de l’électricité, n’importe qui peut gravir des collines et des montagnes qu’il ne peut imaginer. Les personnes ayant la bonne forme physique feront le même effort qu’un vélo traditionnel, mais conduiront plus vite, plus loin et plus difficile. Appliqué au vélo électrique la force musculaire de la partie supérieure a doublé : plus la force de pédalage est forte, plus la force d’assistance est importante. “

Innovation permanente

Face à la croissance explosive de la demande, les constructeurs de cette industrie se sont affrontés en innovation dans les produits (conception intégrée, connectivité, confort, ergonomie), l’assistance (poids et volume, autonomie) et la sécurité (freins ABS). Capteur ou éclairage). Yann Noce a expliqué : « Nous nous engageons à faire en sorte que chacun puisse trouver un produit qui lui convient et que chaque composant de la moto soit vraiment adapté à la pratique, à l’expérience et à l’individu. » « Le moteur, en particulier la batterie, progressera. Demain, nous aurons une autonomie de 20% ou 40%, ce qui est énorme. Enfin, nous utilisons beaucoup de téléphones intelligents pour améliorer la connectivité, afin de pouvoir disposer d’un ordinateur de bord personnalisé.

Vélo Electrique et environnementLes vélos électriques pratiques et respectueux de l’environnement continuent d’attirer le plus de monde. Ainsi, 2018 a une nouvelle fois été témoin de la robustesse du marché français du vélo. Dans le contexte de la prise de conscience politique en France (programme national du vélo) et en Europe (politiques antidumping restreignant les importations chinoises), il est certain que l’industrie n’a pas encore achevé sa croissance. “Je suis convaincu que les vélos électriques vont changer notre mode de vie. Cela fait partie de l’avenir des vélos. Les vélos électriques seront modernisés !”

Utilisez-vous des vélos électriques pour faire de l’exercice ?

La réponse est simple : oui, bien que les vélos électriques soient différents des vélos « classiques », ils sont toujours un sport.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le moteur électrique d’un vélo n’est qu’un outil auxiliaire : il ne se déclenchera que lorsqu’une certaine intensité de pédalage sera atteinte. C’est donc l’effort des muscles pour faire tourner et arrêter le moteur à une certaine vitesse.

Par rapport aux vélos électriques, les vélos à assistance électrique peuvent avoir des exigences de pédalage plus faibles, mais comme ils ne peuvent pas être utilisés en pédalant, ils restent une activité sportive.