Les avantages de la location longue durée de vélos à assistance électrique

Vélo de fonction

Aujourd’hui, le vélo de fonction est omniprésent partout dans le monde du travail. Beaucoup de personnes ont changé leurs habitudes de déplacements à cause de la crise sanitaire et des inconvénients de la voiture ou des transports en commun. Les entreprises commencent petit à petit à proposer du vélo de fonction pour les trajets domicile-travail de leurs collaborateurs.

Les avantages de la location longue durée de vélo électrique pour les entreprises

La LLD de vélo électrique permet aux entreprises de ne pas faire d’investissement, d’obtenir une aide de l’État (plan vélo : 25% de déduction fiscale supplémentaire), d’améliorer votre empreinte carbone, de mettre en place un plan de mobilité innovant et de vous démarquer de la concurrence.

Proposer des vélos de fonctions à vos collaborateurs vous permettra de fidéliser vos collaborateurs, d’attirer de jeunes talents, favoriser le bien-être de vos collaborateurs et de motiver vos salariés.

L’entreprise pourra demander une participation à son collaborateur car celui-ci pourra utiliser son vélo électrique de fonction durant les week-ends, les jours fériés, ses vacances, etc.
La société n’est pas obligée de demander une participation, toutefois il est fortement conseillé car on responsabilise le collaborateur, il fera plus attention à son vélo. Mettre à disposition des vélos de fonction permet de ne pas avoir de gestion comme : Qui va gonfler les pneus ? Qui va charger la batterie ? Les avantages de la location longue durée de vélo fonction pour les collaborateurs
Un bon vélo électrique coûte entre 1 500 € et 3 000 €, peu de personnes peuvent s’acheter un vélo électrique à ce prix. C’est pourquoi la location longue durée et de passer par son entreprise est intéressant, cela permet de réduire les coûts.

Obtenir un vélo électrique de fonction permettra au collaborateur :

  • Bien-être et santé : Il va faire de l’exercice au quotidien, cela va lui permettre de déstresser et de prendre soin de sa santé.
  • Gagner du temps : Il n’aura plus de problèmes de bouchons, il sera sûr d’arriver à l’heure au travail
  • Acteur de son environnement : En n’utilisant plus sa voiture, il va arrêter de polluer.
  • Économie : Il pourra profiter de son vélo de fonction le weekend et pendant ses vacances. Fini, l’essence ou le gazole ou l’abonnement des transports en commun.
  • Libre : Il pourra utiliser son vélo quand il le souhaite.
Vélo de fonction

Bénéficiez d’un vélo de fonction grâce à votre entreprise

Bee.Cycle accompagne les entreprises à proposer à leurs collaborateurs des vélos à assistance électrique individuels en location longue durée.

Nous vous proposons un service sur-mesure et personnalisé afin de répondre à vos besoins. Bee.Cycle s’occupe de toute la gestion administrative. Nous avons une large gamme de choix de vélo électrique ou non électrique, présent sur toute la France, l’appui des plus grandes banques et nous pouvons vous faire un contrat à partir d’un seul vélo. Nous mettons à disposition une location longue durée de 24, 36 et 48 mois. Nous conseillons et privilégions une durée de minimum 36 mois afin de bénéficier du plan vélo (25% d’une déduction fiscale supplémentaire).

Nous proposons l’offre sérénité qui permet à l’entreprise de ne pas s’engager et de pouvoir rendre le vélo quand elle le souhaite.

Le contrat peut évoluer à tout moment, à la fin du contrat vous avez trois options :

  1. Option d’achat : Le collaborateur ou l’entreprise peut acheter le vélo de fonction
  2. Renouvellement du contrat : Nous récupérons le vélo de fonction et nous vous faisons bénéficier de 80 % de la revente du vélo électrique.
  3. Ne souhaite pas renouveler le contrat : Nous reprenons le vélo de fonction et nous nous quittons en bons amis.

Bee.Cycle propose aussi une assurance vol, casse et assistance 24h/24 7j/7. En cas de vol de votre vélo de fonction, l’assurance fonctionne lorsque votre vélo électrique est attaché à un point fixe avec un antivol d’un niveau de sécurité élevé (Bee.Cycle vous le fournit).

vélo de fonction

Quel est le processus de location longue durée de vélos électriques chez Bee.Cycle ?

Dans un premier temps, Bee.Cycle établit une convention avec votre entreprise. Celle-ci va permettre de définir et de valider les catégories de loyers, la participation du collaborateur, la durée, la prise d’une assurance, etc. Après la signature de la convention, soit nous définissons un catalogue de vélo ensemble, soit le collaborateur va dans un de nos magasins partenaires ou sur nos sites partenaires choisir son vélo.

Lorsque le collaborateur aura trouvé le vélo de fonction qu’il souhaite, il nous contactera afin que l’on procède à l’élaboration d’un devis que l’entreprise devra nous retourner signé. Ensuite, nous passerons la commande du vélo de fonction. Le vélo électrique sera livré soit sur site, soit à retirer en boutique si le collaborateur a choisi d’aller en magasin.

Le Forfait Mobilité Durable, c’est quoi ?

forfait mobilité durable

Nous vous expliquons en détail le Forfait de Mobilité Durable !

En réponse au boom du vélo électrique avant le déconfinement, le Forfait de Mobilité Durable (FMD) a été établi à partir du 9 mai 2020.

Objectif : encourager tous les modes de déplacement à l’exception des voitures privées.

Posons les bases : qu'est-ce que le Forfait Mobilité Durable ?

Avant de vous plonger dans le FMD, vous faites peut-être partie des 190000 personnes chanceuses qui ont déjà bénéficié d’une compensation de kilométrage à vélo (IKV) en 2019 ? Si tel est le cas, alors le principe du forfait mobilité vous fera écho : il permet aux entreprises de participer aux frais de déplacement des salariés.

Contrairement à IKV, qui est plafonné à 200 euros par an, le forfait mobilité durable a un plafond de 500 euros dans le secteur privé. Une somme exonérée d’impôts et de cotisations sociales.
Il n’y a plus que les vélos : tous les moyens de transport considérés comme des alternatives aux voitures individuelles en font partie. Transports en commun, covoiturage et même trottinettes électriques. En résumé, cela concerne tous les transports impliquant des impacts faibles en carbone.

Tant dans le secteur privé que le secteur des services publics, eux deux peuvent bénéficier du FMD. Cependant, ces termes sont différents :

– Pour le secteur privé, la limite supérieure du FMD est de 500 euros par an, ce qui inclut le remboursement des titres de transport (comme le Pass Navigo par exemple).

– Pour le secteur public, au moins 100 jours de transport durable doivent être utilisés chaque année. La limite supérieure du FMD est de 200 euros par an.

La mise en place du FMD se fait en interne, il prend la forme d’accords inter-entreprises ou via le CSE.

Comment s'applique le forfait mobilité durable ?

Si vous ou vos employés se déplacent à vélo, le forfait mobilité durable peut prendre les formes suivantes :
– Un paiement forfaitaire conditionné à la pratique du vélo
– Le montant forfaitaire par kilomètre parcouru
– La participation à achat, location du vélo, accessoires ou frais d’entretien / réparation.

Par exemple, louer ou acheter des vélos d’entreprise est un moyen de promouvoir et de développer le cyclisme dans votre équipe. Le FMD peut permettre la prise en charge d’une partie de l’achat ou de location.

Vous souhaitez un vélo de fonction avec la participation de votre entreprise ? Cliquez ici

Pour verser aux employés le montant du FMD, votre entreprise dispose des options suivantes :

– Ils fournissent des certificats sur l’honneur, le système est donc basé sur la confiance. Le forfait est versé directement via la paie ou via un partenaire avec un système de crédit.

– Il peut être remboursé à l’aide d’une facture comme pour les transports en commun. C’est un système plus fiable, mais sa gestion est plus compliquée.

Quelle que soit la forme ou le montant que vous choisissez, le forfait mobilité durable reste un bon outil RSE pour encourager le cyclisme au sein de votre entreprise.

Comment réparer la chambre à air trouée de son vélo ?

chambre à air vélo

Réparation de chambre à air de vélo

Vous avez roulé sur un clou ou un objet coupant et vous avez un pneu crevé.

Que faire ? Pourquoi ne pas réparer vous-même votre vélo au lieu de le pousser au magasin de vélos ? Les réparations sont plus faciles et plus rapides que vous ne le pensez.

Tout d’abord, vous avez besoin des outils suivants.

Ceux-ci doivent toujours être disponibles lorsque vous faites du vélo un pompe, une clé, un stylo à bille, un kit de réparation, et une chambre à air si nécessaire

1 - RETIRER LA ROUE

Desserrez d’abord le blocage rapide ou la vis avec la roue attachée.

Ensuite, vous devez débrancher le cordon de frein pour retirer la roue. Cela fonctionne différemment selon le fabricant.
Sur un vieux vélo, vous pouvez généralement retirer le cordon de frein du levier de frein.

Sur un vélo équipé d’une dynamo dans le moyeu, le cordon d’alimentation doit être débranché.

Si vous venez de gonfler les pneus, vous devez libérer un peu assez d’air pour faciliter le retrait des pneus.

Dévissez la roue, retirez le pneu, dévissez, trouvez le trou

2 - ENLEVER LE PNEU

Maintenant, vous avez besoin des démontes pneus.

Avec ceux-ci, comme leur nom l’indique, vous pouvez soulever le pneu du vélo de la jante.
Utilisez votre pouce pour pousser le pneu du vélo et montez la flèche par le haut entre le pneu et la jante.

Maintenant, essayez de soulever la jante avec le fer à pneus comme un levier.

Lorsque les trois démonte-pneus sont démarrés, vous pouvez utiliser vos doigts pour allonger la distance jusqu’à ce que le pneu auxiliaire sorte complètement de la jante.

3 - ENLEVER LA CHAMBRE À AIR

Maintenant, vissez les capuchons et les écrous de valve en les poussant soigneusement à travers le petit trou.

Vous pouvez maintenant retirer le compartiment à air entre le pneu du vélo et la jante.

Vous souhaitez davantage de conseils de professionnels ? Contactez-nous

4 - TROUVER LE TROU

Remplissez la chambre à air et gardez-la près de votre oreille.

La plupart du temps, vous pouvez entendre d’où l’air s’échappe. Sinon, il est utile de mettre la chambre à air dans l’eau.

Ensuite, vous devriez voir de petites bulles sortir.

Vous avez identifié le problème.

Marquez maintenant le trou avec une grande croix.

Si la chambre à air a une déchirure de plus d’un centimètre, une nouvelle chambre à air doit être achetée.

5 - RÉPARER LE TROU

Maintenant, la question est de boucher la chambre à air à la place du trou, en utilisant un papier tel que la surface soit plus grande que la pièce rapportée et qu’elle y adhère mieux.

Ensuite, couvrez complètement la surface avec de la colle. Attendez environ 5 minutes jusqu’à ce que la colle sèche.

Ce n’est qu’alors que vous devriez mettre le patch dessus et le presser fort.

Il ne doit pas y avoir de bulles d’air entre les deux.

Appuyez fermement sur le patch avec le majeur externe afin qu’il se marie parfaitement avec le pneu.

Si vous faites tout cela pour la première fois, vous devez pomper à nouveau la chambre à la fin de l’opération, pour vérifier que la réparation a réussi.

réparation vélo

6 - REMETTRE LE PNEU

Avant de remonter votre vélo, assurez-vous de mettre le pneu à l’intérieur et à l’extérieur.

Souvent, des fragments du verre causant des dommages y sont encore collés.
Après avoir retiré le verre et nettoyé le pneu, vous pouvez réinsérer la chambre à air, il est recommandé de gonfler la chambre avant de la remettre dans le pneu, afin qu’elle ne se tord pas d’elle-même lors du pompage

N’oubliez pas non plus de remettre la valve dans le trou avant et de serrer l’écrou.

Vous pouvez ensuite utiliser le démonte-pneu pour le rattacher à la jante.

Terminé, vous pouvez à nouveau gonfler la chambre à air.

Dernier petit conseil, n’oubliez pas de remettre le frein !

Vous souhaitez davantage de conseils de professionnels ? Contactez-nous

Nos conseils pour faire du vélo en ville en toute sécurité

velo en ville

La ville n’est pas le territoire le plus amical pour les cyclistes, ni le plus prospère au cyclisme. Dans les rues et sur la route, les utilisateurs doivent coexister pour garantir leur sécurité. Mais entre cyclistes, piétons, automobilistes et autres scooters, il n’est pas toujours facile de partager. Et les choses peuvent parfois être plus compliquées que prévu. 

Quel comportement adoptez-vous derrière votre guidon, comment positionner et anticiper les risques de la route ?

Voici nos conseils pour circuler correctement dans la ville avec un vélo.

1. Démarrer, s’arrêter et rouler à vélo

Avant de circuler dans la ville, vous devez savoir comment commencer, arrêter et, bien sûr, tourner. Cela peut sembler inutile, beaucoup jugeront sûrement que ces conseils ne sont pas essentiels, mais ces étapes sont essentielles pour une bonne conduite dans la ville.

Surtout, vous devez commencer ! Un bon départ est un début rapide, sûr et confortable. Cela est encore plus crucial dans le trafic de la ville, mais aussi sur la côte. L’objectif est d’obtenir une vitesse très rapide pour l’équilibre tout en limitant la période dans laquelle on n’a que la commande de bicyclette partielle due à une vitesse basse.

En effet, « beaucoup de cyclistes ont des difficultés sur la route après s’être arrêtés à un feu, pour lesquels ils n’ont pas pensé à s’engager sur une route facile, propice à un bon redémarrage ».
Avant de vous arrêter aux feux de circulation, aux panneaux d’arrêt ou aux intersections, assurez-vous de modifier légèrement votre vitesse pour faciliter le démarrage.

Mais savoir aussi s’arrêter à vélo. Evidemment, les feux rouges et les arrêts s’appliquent aux cyclistes. Aux intersections, soyez attentif aux cyclistes.

Tout d’abord, les freins doivent être en bon état de fonctionnement !

N’hésitez pas à les modifier ou à les remplacer si nécessaire.

Il faut aussi apprendre à connaître ses freins : leur comportement, leur temps de réponse dépendent de l’adhérence et de l’humidité ambiante … Là encore, les vélos légaux doivent être équipés de deux freins. Placez les deux sur le guidon, ou un sur le guidon et un sur la retouche.

Utiliser tous les freins

Appuyez doucement sur le frein pour arrêter, que vous marchiez ou que vous fassiez du vélo, le poids se déplace vers l’avant lorsque vous vous arrêtez.

Par temps de pluie. Sur route mouillée, le temps et la distance sont allongés.
Pour améliorer le freinage, il est conseillé de sécher la jante régulièrement, et d’appuyer légèrement et régulièrement sur les freins.
Surtout avant de pouvoir freiner rapidement, à une intersection.

Lors de la conduite sur des surfaces glissantes, instables ou avec des roues avant plates – cette situation n’est pas recommandée – le frein arrière doit être utilisé pour contrôler sa vitesse afin de contrôler la monture.

A LIRE AUSSI:  Quelques conseils pour faire du vélo électrique sous la pluie

Pour vous arrêter en toute sécurité, faites glisser la selle, appuyez sur la pédale et inclinez votre vélo pour placer un pied non démarreur au sol.
De plus, pour éviter les risques, n’hésitez pas à vous arrêter devant les voitures à l’arrêt aux intersections. Et attendez au feu rouge dans le cadenas du vélo, tant qu’il a été respecté par les autres. Nous avons démarré et freiné rapidement mais malheureusement les routes ne sont pas toutes en ligne droite.

Pour se déplacer en ville à vélo, il est donc important de gérer ses virages.
Pour faire demi-tour, vous devrez incliner votre corps du côté où vous tournez.
Plus la vitesse est élevée, plus le conducteur doit se pencher pour avoir un rayon de courbure égal.

Nous n’avons pas le choix ! Le centre de gravité mobile du cycliste pour maintenir l’équilibre.
Cette technique présente l’avantage de permettre au vélo de rester maniable, même en cas de rugosité. Vous devez également savoir où vous voulez conduire en faisant demi-tour, pour tourner. De toute évidence, il est important de montrer votre volonté et de signaler un changement de direction.

Essayez toujours d’éviter une situation en écartant vos bras ou en utilisant des lumières de vélo.
Une bonne communication entre les usagers de la route évitera de nombreuses situations à risque.

2. Se déplacer en ville à vélo : comment localiser la route

Pour rouler en ville à vélo, vous devez accepter de partager la route.

Mais les cyclistes sont sans aucun doute les personnes les plus légères et les plus vulnérables derrière les piétons. Il est impératif qu’il comprenne et anticipe les dangers. Et la base d’une conduite sûre, tout d’abord, est la position sur la route.

Les cyclistes peuvent faire avancer les choses sur la chaussée. Son emplacement est légitime, et si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le prendra.

Une fois sur la route, vous êtes comme une voiture, un bus ou un scooter. Autant que possible, vous devriez essayer de prendre de la place sur la route. C’est de loin le meilleur moyen de vous sécuriser. 

La distance d’un trottoir et d’une voiture garée est généralement suffisante.

Il est également plus sûr de conduire au milieu de la chaussée pour tourner ou traverser la voie.
De cette façon, les conducteurs sont obligés de passer, et ils éviteront en même temps d’essayer de passer le danger.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que la poignée droite est souvent plus dangereuse, en particulier le cyclisme.

Peut être ouvert à tout moment. Garder votre position sur la chaussée vous aide également à éviter les portes ouvertes. En effet, le problème de « l’empilement » peut entraîner des blessures graves.

Méfiez-vous de celui-ci et faites de préférence toujours attention lorsque vous faites face à un véhicule stationné au bord d’un rond-point.

Notification du conducteur : vérifiez qu’aucun cycliste ne vient à votre porte.
Lorsque vous êtes arrivé en voiture le long d’une place de parking, essayez de trouver le bon moyen de ne pas vous approcher trop près de la voiture ou trop à gauche.

Bon emplacement pour faire du vélo sur des routes multidimensionnelles.

Lorsqu’il y a plusieurs voies dans la même position, vous êtes sur la voie de droite.
A ce titre, vous encouragerez ceux qui voudront vous dépasser sur la voie de gauche.
Si la piste cyclable est aménagée, elle aura bien entendu la priorité, si elle ne vous met pas en danger. Malheureusement, certains véhicules cyclistes sont parfois plus destinés aux cyclistes qu’ils ne le sont sur la chaussée.

Attention aussi à une voie de bus, qui n’est réservée qu’aux cyclistes si le panneau l’indique, parfois avec un pictogramme au sol.

Vous souhaitez davantage de conseils de professionnels ? Contactez-nous

Manœuvrer entre les voitures traversant un trottoir pour une place de parking n’est pas le moyen le plus sûr, vous en conviendrez. La priorité doit être donnée au trafic en tant que partie intégrante de la route. De plus, les vélos de trottoir sont également interdits aux cyclistes de plus de 8 ans.

Pour cela, il est nécessaire de maintenir la cohérence de leur choix d’itinéraire et de permettre aux autres usagers de la route de prévoir leurs trajectoires.

La conduite sur route doit être exemplaire des dangers de la route.

Faire du vélo

Les cyclistes passant par la gauche L’autre règle ne peut jamais passer par la droite.
Les automobilistes et autres conducteurs indésirables sont dépassés à droite.
Même assis dans sa voie réservée, le cycliste peut être dangereux de doubler à droite, et si le conducteur décide de tourner, il est peu probable qu’il vous remarque.
Si vous souhaitez dupliquer : C’est par la GAUCHE.

Il est également recommandé de toujours évaluer l’excédent avant de faire cela et de l’éviter.
Il ne faut alors pas hésiter à utiliser vos cloches de vélo, vos bras ou bien sûr avec le sourire et la courtoisie.

Lorsque vous vous déplacez plus vite que votre voiture, prenez soin de la voiture.
Positionnez-vous dans la circulation comme les autres véhicules et véhicules devant vous à gauche.

En effet, si les voitures sont à l’arrêt, il ne faut pas les dépasser à droite car elles ne regardent pas là-bas, elles n’attendent personne d’ici.

Mais avant de passer, vérifiez toujours un coup par-dessus l’épaule et restez en tête si la voie
Portez une attention particulière aux deux-roues motorisés.

Aux feux rouges, vous devrez également aller sur la voie de gauche et vous mettre d’abord devant le véhicule pour voir clairement ou faire le virage à gauche plus facilement c’est votre orbite.

Devant un bus ou un camion, les piétons peuvent sortir.

N’oubliez pas de garder un séparateur suffisamment grand pour que tout le monde puisse le voir avant de dépasser un camion ou un bus.

vélo de ville

3. Faites attention et soyez vigilant

Pour vous protéger et assurer vos déplacements sans mettre en danger les autres usagers de la route, vous devez faire attention à votre environnement. Cela vous permettra de prévoir et de gérer vos situations de conduite.

Pour mieux comprendre le comportement du conducteur, l’apparence est importante !

Vous feriez mieux de concentrer votre attention sur le conducteur que sur la voiture.

L’écoute est également essentielle. Une chose importante : les oreilles ! Cela permet aux véhicules en approche d’être entendus dans les virages. Les écouteurs doivent donc être évités.
Faites attention aux feux clignotants, voyez si quelqu’un ou des personnes dans la voiture sont garés, écoutez pour voir si ça tourne … 

Un cycliste en attente dans un embouteillage, attention aussi à la circulation! Pour les cyclistes, les embouteillages sont presque une aubaine. Les voitures tournent donc presque au ralenti.

Mais soyez tout aussi prudent car dans les embouteillages, les conducteurs peuvent parfois accélérer brusquement lorsqu’il y a une chance de changer de voie, sans forcément regarder autour ou dans un angle mort. 

Les piétons peuvent également traverser et entre les voitures pendant les embouteillages. De quoi nous surprendre et provoquer un accident.
N’oubliez pas de regarder vers la droite et avant de traverser une route, trop de cyclistes et de piétons se mettent en danger inutile car ils n’ont pas marché correctement avant d’atteindre l’intersection.

4. Ajustez votre vitesse pour une bonne circulation en ville maintenant

Si le vélo de ville est un moyen de transport doux, certains cyclistes imaginent parfois le French Tour et pédalent plus vite qu’eux. Les cyclistes conduisant à des vitesses élevées peuvent être une cause du problème, en particulier dans le trafic dense. À vélo, pour votre propre sécurité et celle des autres, vous devez contrôler votre vitesse afin d’éviter les obstacles, éviter les dépassements inopinés et à la vitesse la plus élevée possible. C’est aussi une question de bonne citoyenneté.

5. Faites attention aux autres

Vélo, priorité piétons ! La question de la priorité doit également être prise en compte.
Entre les voitures, les cyclistes et les piétons, certaines intersections surélevées sont parfois difficiles à traverser.

En plus de cela, il est également possible de faire la même chose dans certaines pistes cyclables.

Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que la priorité doit être donnée aux piétons qui sont des personnes vulnérables sur la route. 

Attention aux camions et aux bus. Camion, attention aux angles morts.
Les très gros camions peuvent parfois être dangereux pour les cyclistes.
Parfois, il est encore plus sûr de rester derrière sans aucune garantie de pouvoir le dépasser en toute sécurité.

Vous souhaitez davantage de conseils de professionnels ? Contactez-nous

Il en va de même pour les bus, même si le dépassement du bus est un peu moins risqué, leur position de conduite est plus basse et le conducteur a un champ de vision plus large.

Avant de réussir, cependant, essayez de toujours évaluer vos capacités et vos capacités.
Les motos et les scooters sont dangereux. Ils conduisent très vite et peuvent s’allumer à n’importe quelle minute, c’est pourquoi il doit être bon.

Dans la circulation, il vaut mieux être vigilant et toujours faire attention pour changer de voie.
Pour réduire les risques, nous recommandons l’utilisation du bon sens et, surtout, de la tolérance.

Parfois, il suffit de communiquer entre eux, avec un signe de la main indiquant que nous la laissons passer. Ou tout simplement en s’adressant directement à la personne en lui signalant nos intentions.

vélo de ville

6. Vu et bien équipé !

Un vélo bien éclairé. Sur la route, être visible et avoir un bon vélo est d’une importance capitale.
Que ce soit en milieu de journée ou de nuit, repérer les gens sur la route est essentiel lorsque vous faites du vélo.

Si d’autres moyens nous voient, c’est moins risqué pour tout le monde. Pour cela, utilisez des éléments réfléchissants et légers et arrière.

Les cyclistes n’ont pas d’accessoires à porter, même un casque ou des vêtements réfléchissants peuvent être très utiles.

Notez que les casques sont obligatoires pour les enfants de moins de 12 ans et doivent porter un gilet par-dessus.

En revanche, les vélos doivent être équipés de sonnettes, de freins avant et arrière, de phares avant et arrière et de feux réfléchissants.

7. Testez votre vélo régulièrement

Vérifiez régulièrement la pression des pneus, des accidents peuvent également être causés par des dommages à la voiture. Assurez-vous donc de vous assurer régulièrement que tout est sur vos racks avant de commencer votre voyage.

Vérifiez la pression, le serrage, l’état des freins et le bon fonctionnement des pneus.

De plus, si vous transportez vos effets personnels sur un vélo, assurez-vous que votre véhicule est attaché. Le porte-bagages ou le panier à vélo est bien installé, très pratique pour ne pas être gêné par le déplacement du sac ou éventuellement frotter les roues.

Certains de ces conseils peuvent sembler évidents pour certains, mais un petit rappel ne vous fait jamais de mal.

Ces terrains sont à la base de bonnes pratiques et sont indispensables pour se déplacer en ville à vélo et comprendre les dangers de la route.

Autant de précautions permettent une circulation en toute sécurité et à vélo et en ville, car la conduite s’apprend aussi par la pratique.

Bien entendu, tous ces conseils doivent être appliqués dans le respect du code de la route.

Les cyclistes ont de nombreux autres droits et devoirs et, bien entendu, les cyclistes doivent les respecter. Gardez également à l’esprit que les manœuvres sont dangereuses pour les autres cyclistes à vélo mais provoquent également d’autres usagers de la route.

Lutter contre le froid à vélo : comment bien s’habiller ?

Tous ceux qui font du vélo vous le diront: les journées d’hiver froides sont généralement les plus ensoleillées. Affronter le froid à vélo peut causer beaucoup de désagréments mais il est quand même possible de rouler l’hiver avec un équipement approprié. Continuer à prendre l’air frais est un bon moyen pour éviter la dépression saisonnière. Par conséquent, malgré les basses températures, la neige ou la pluie, le vélo est votre meilleur ami ! Les vêtements sont un point important pour ne pas avoir froid en vélo. Voici quelques conseils !

Rouler en vélo en période de froid : Bien s’habiller

Pour affronter les mois les plus secs, les cyclistes doivent porter des vêtements chauds, mais ils ne doivent en aucun cas les porter n’importe comment. Pour être bien équipé, il faut d’abord comprendre comment s’évacue la chaleur corporelle. Le corps humain perd la chaleur de toute partie exposée au froid et l’évaporation représente environ 25% de la perte de chaleur. Par conséquent, il est important de vous couvrir complètement, c’est pourquoi votre grand-mère vous dit de porter un bonnet. Mais c’est pourquoi il est important d’éviter de transpirer sous ses vêtements. Notez également que les effets du vent et de la vitesse sur le vélo augmenteront rapidement la froideur de la plupart des parties exposées (comme le visage, les oreilles ou les mains).

De plus, il vaut mieux se concentrer sur la superposition de vêtement plutôt que sur le port d’un gros manteau. En effet, comme le double vitrage, l’air qui existe entre chaque couche à un pouvoir isolant très efficace. Par conséquent, il est préférable de porter une «pelure d’oignon» et d’augmenter le nombre de couches de vêtements, tels que des t-shirts, de la laine et des vestes. Enlevez les couches progressivement à mesure que le corps se réchauffe. Cela vous évitera de trop transpirer, vous serez donc moins sensible au froid. En effet, appuyer sur la pédale vous rechaufferea rapidement. Choisissez un t-shirt ou une veste respirant qui peut être facilement enlevé en cas de besoin.

Couvrir et protéger son buste du froid en vélo

Le corps humain est responsable de la majeure partie des émanations de chaleur. Par conséquent, il faut s’équiper de hauts et de vestes appropriés. Pour les essentiels à avoir dans votre dressing : les cardigans et les doublures ou les trenchs doublés peuvent résoudre le problème. Choisissez des vêtements coupe-vent qui sont respirants, imperméables, faciles à sécher et qui ont de bonnes propriétés d’isolation thermique. Il existe également des vêtements de sport spécialement conçus pour la ventilation, qui peuvent offrir une bonne résistance au froid et permettre une liberté de mouvement. De plus, il faut se rappeler que lorsque la visibilité est réduite, un gilet jaune doit pouvoir être porté.

Avoir les mains au chaud est un compromis entre confort et mouvement à vélo

En ce qui concerne les mains, veuillez choisir une bonne paire de gants, de préférence coupe-vent. Par temps très froid, les gants de ski peuvent être plus efficaces, mais perdront la sensation de toucher et gêneront les mouvements de la main ou des doigts. Cependant, il est préférable d’éviter d’utiliser des moufles pour conserver la liberté de mouvement du frein. Par exemple, choisissez un gant à trois doigts pour conserver une flexibilité maximale. Pour un meilleur contrôle, il existe des sous gants en soie. De plus, il est préférable d’éviter les gants trop serrés et les gants doublés, afin de ne pas trop restreindre la circulation sanguine, sinon cela augmentera la sensation de froid.
velo electrique

Équipements à avoir pour éviter d’avoir froid aux pieds à vélo

Afin de protéger les pieds, une paire de vraies chaussettes en laine est bien meilleure que des chaussettes en coton. Par temps très froid, les sous-chaussettes peuvent compléter la protection. Pareillement que pour les gants, veillez à ne pas trop serrer les chaussures afin que l’air puisse fournir une isolation à l’intérieur.

Autres systèmes pour ne pas avoir froid en vélo

Un autre système pour éviter d’avoir froid aux mains et aux pieds froids : les chaufferettes. Pour les mains, ils se glissent dans le gant et fournissent de la chaleur jusqu’à 12 heures. Placez le chauffe-pieds sous les chaussettes sur les orteils, cela fournit une température constante entre 37 ° C et 40 ° C pendant environ 6 heures. Veuillez noter que certains modèles d’équipement pour les mains et les pieds sont équipés d’un système de chauffage. Des chaussettes, des gants chauffants et même des semelles chauffantes peuvent diffuser la chaleur directement au bout de vos doigts tout au long de la sortie.
velo electrique

Couvrir sa tête du froid à vélo

Pour garder le plus possible de chaleur dans notre corps, la tête doit également être couverte. Le port d’un passe-montagne ou d’une cagoule ou d’un bonnet peut empêcher la chaleur de s’échapper. Pensez à choisir un bonnet qui peut porter un casque et protéger vos oreilles. Une capuche de veste peut compléter vos vêtements de cyclisme d’hiver par temps froid. Il existe des sur-casques qui évitent les infiltrations par les trous du casque par temps de pluie ou de neige. Pour le haut du corps, un foulard ou un cou chaud peuvent protéger la gorge. Le tour de cou est à privilégier car un foulard trop long peut être attrapé par les roues du vélo. Les lunettes peuvent également protéger les yeux du froid et du vent pendant la conduite.
velo de fonction

Protéger les voies respiratoires

Afin de protéger les voies respiratoires, un cache-nez est idéal. Mais le tour de cou évoqué plus haut peut aussi bien résoudre le problème. Pour ceux qui ne craignent pas beaucoup le froid, les masques de cycliste peuvent être utilisés comme protection contre le froid. En plus d’être légèrement résistant à la température, ces masques peuvent également résister à la poussière fine ou d’hydrocarbures.

Ne pas oublier de couvrir les bras et les jambes

Il est important de bien protéger ses bras et ses jambes en vélo. Il existe des manches antifroids amovibles pour les bras, elles conservent la chaleur et laissent respirer la peau.
En ce qui concerne les jambes, il y a des pantalons coupe-vent et des pantalons imperméables qui permettent de protéger les jambes des attaques du vent, de la pluie et de la neige. Autres possibilités, le port de collants, les jambières anti-froid qui se mettent sous le pantalon.

Avec tous ces équipements, vous êtes prêt à vous protéger contre le froid ! Plus d’excuses pour laisser son vélo aux garages pendant la période hivernale !

velo de fonction

Quelques astuces pour ne pas se faire voler son vélo !

Le vol de vélo n’est pas un passage obligatoire ! Il existe des moyens à mettre en place afin de limiter la disparition du vélo. Tout d’abord, il faut BIEN attacher son vélo, cela peut vous sembler logique mais les statistiques rapportent que 90 % des vols de vélos se font à cause du cadenas qui est mal attaché. Nous allons vous présenter quelques règles à mettre en application afin d’éviter le vol de vélo.

Marquage obligatoire pour les vélos

En France, 500 000 vélos sont volés chaque année; sur ce nombre, 150 000 vélos sont retrouvés, dont 3% seulement peuvent être restitués au propriétaire car ils sont identifiables. À partir de 2021, il sera obligatoire de marquer les nouveaux vélos. Nul doute que ce système universel permettra de rendre plus régulièrement les vélos volés. Il existe 3 façons de marquages

  • Marquage par étiquette autocollante, permanente ou gravage (Paravol)
  • Marquage par micropercussion (Auvray)
  • Marquage par soudure chimique et injection de résine (Recobike)
velo electrique

Avoir un bon antivol de vélo

Pour choisir son antivol, il existe une “règle des 10%”, il est recommandé d’investir environ 10% du coût du vélo dans un équipement antivol. Un bon antivol est en forme de U, il est solide, et bien classé par FUB. Les cadenas sous forme de câble ou de spirale, se coupent en quelques secondes avec une petite pince donc il est préférable de ne pas utiliser ce genre d’antivol.

  • L’antivol U de haute qualité est la meilleure parade contre le vol
  • L’antivol de cadre constitue une deuxième barrière
velo electrique

Complément d’antivol pour sécuriser les parties sensibles du vélo

Ces antivols supplémentaires sont des petits accessoires qui permettent de sécuriser les parties détachables du vélo, en particulier les roues et la selle. Il y a plusieurs modèles qui se verrouillent par clé ou par la position du vélo. Ces cadenas roue et selle, peu coûteux, permettent d’être sûr de retrouver son vélo en entier. Il y a d’autres modèles d’antivols qui garantissent de toujours trouver le vélo entier. Il existe aussi des antivols contre le vol de sacoches ou de casque, le verrouillage s’effectue par code pour plus de facilité.

Interdit d’utiliser d’attaches rapides

Beaucoup de vélos ont des attaches rapides pour les roues ou la selle. Ils sont sans aucun doute très pratiques lorsque vous avez besoin de réparer votre vélo rapidement, mais ils sont un cadeau pour les voleurs. Ce type d’attache permet de retirer la roue ou la selle du vélo et donc de repartir tranquillement avec.

velo electrique

Ne jamais oublier de cadenasser le vélo

Toujours attacher son vélo que ce soit un arrêt courte durée ou chez soi, il faut que cela devienne un réflexe automatique. La moitié des vols ont eu lieu dans des halls ou des espaces publics de bâtiments. Ceci est restrictif, mais vous assure de retrouver votre vélo en un seul morceau ! En ville, il est préférable de garer les vélos dans des endroits fréquentés et suffisamment éclairés la nuit ou à proximité d’un poste de police ou sur les itinéraires de patrouilles. Les endroits à éviter absolument sont les parvis de gare, où le vol de vélo est généralement un sport populaire. Il y a généralement un parking à proximité et des vélos peuvent être logés gratuitement.
velo de fonction

Poser correctement son antivol

Certes il est important d’avoir un bon antivol mais il faut le poser correctement afin qu’il soit efficace. Si vous attachez que la roue avant/arrière, vous ne retrouverez que celle-ci. Pour éviter ce genre d’incident, vous devez faire passer votre « U » dans la roue avant/arrière, dans le cadre, et dans un point fixe. Si vous possédez un accessoire de type «câble antivol», vous pouvez l’utiliser pour protéger la deuxième roue.
velo de fonction

Attacher son vélo systématiquement à un point fixe

Il est impératif d’attacher son vélo à un point fixe systématiquement même chez soi car c’est l’un des endroits où il a le plus de chance d’être dérobé :

  • Toujours attacher le vélo à un point fixe, accrochez le vélo à lui-même c’est prendre le risque de ne pas qu’un voleur l’embarque dans un camion ou dans sa voiture ou à la force de ses bras.
  • Il est recommandé d’utiliser des antivols de composants pour sécuriser les roues et la selle.

    Les vélos cargo sont l’exception à la règle, ils peuvent être garés quelques minutes avec un antivol de cadre. Tous les autres types de vélos doivent être fixés à un point fixe à chaque arrêt du cycliste.

velo de fonction

Accessoires antivol

Il y a des dizaines d’accessoires qui peuvent aider à prévenir le vol de vélo comme :

  • Les alarmes qui se déclenchent si le vélo est bougé.
  • Les traceurs GPS sont cachés dans le vélo pour le repérer une fois que celui-ci est volé.

Souscrire à une assurance

Renseignez-vous au préalable auprès de votre assurance habitation qui couvre peut-être le vol de vélo. Un comparatif entre différentes assurances peut être utile car certaines assurances habitation couvrent mal le vol hors du domicile ou la casse.
velo electrique

Anticiper le risque de vol au moment de l’achat du vélo

  • Conservez la facture d’achat du vélo
  • Vérifiez si le numéro de série du vélo est indiqué sur la facture
  • Si non mentionné, veuillez enregistrer le numéro
  • Retirez immédiatement la clé en double de la serrure
  • Notez et conservez le numéro de clé (carte) de l’antivol (carte qui vous a été fournie) afin de pouvoir le copier ultérieurement.

Après un vol de vélo, que faire ?

Déposer une plainte

Les pré-plaintes peuvent désormais être enregistrées en ligne. L’enregistrement sera finalisé lorsque votre signature sera apposée auprès des services de police ou de la gendarmerie.

Déclarer le vol à votre assurance

Assurez-vous de suivre les procédures qui vous seront données et signalez le vol de votre vélo à la compagnie d’assurance dans les plus brefs délais.

Déclarer le vol

Cette déclaration s’effectue en ligne , celle-ci permet d’être contacté par un internaute ou par la police s’ils retrouvent le vélo volé grâce aux deux systèmes de marquage.
velo electrique

Bee.cycle et son assurance

Bee.Cycle propose une assurance qui comprend : le vol, la ca sse et une assistance 24h/24 et 7j/7. En cas de vol, vous devez faire une attestation sur l’honneur que le vélo était bien attaché à un point fixe (l’assurance l’exige) dans un commissariat. Si le vélo a un problème technique où vous ne pouvez plus le faire rouler, vous pouvez contacter notre assistance, elle viendra vous chercher vous et votre vélo et vous deposera où vous le souhaitez. Tous les vélos sont marqués chez Bee.Cycle.
vélo de fonction

La mise à disposition de vélos électriques de fonction est-elle considérée comme un avantage en nature ?

vélo entreprise

Le vélo de fonction n'est pas un avantage en nature et pourquoi ?

Comme l’URSSAF l’a expliqué, fournir un parc de vélos électriques pour les devoirs et les déplacements personnels des employés n’est pas considéré comme un avantage en nature.

Les vélos avec ou sans assistance électrique sont un mode de transport alternatif, et leur conversion énergétique favorise la croissance verte, favorisant ainsi l’utilisation du vélo.

Les employeurs peuvent choisir de mettre à disposition en permanence des employés un parc de vélos électrique à usage privé dans le cadre d’un déplacement au travail ou personnel.

Une telle utilisation privée constitue un réel avantage en nature. Cependant, dans un souci de tolérance et de simplification, la valeur des coûts (achat, frais d’installation, maintenance) engendrés par cette clause ne sera pas retenue comme un réel avantage en nature.

Contrairement aux voitures de société, les vélos de fonction ne sont pas considérés comme un avantage en nature car le pourcentage payé par les employés doit pouvoir couvrir leurs frais d’utilisation personnelle, il n’est donc pas nécessaire de payer des frais. En outre, bien que les voitures soient généralement utilisées par les dirigeants, cela ne discrimine pas les vélos, mais tout le monde, des standardistes aux dirigeants, peut utiliser le service.

Qualité de vie au travail

Emilie Deslogis, analyste à la Financière de l’Echiquier, ne regarde jamais en arrière. « Après le premier confinement, je n’étais pas satisfait de l’idée de reprendre les transports en commun. Je n’avais jamais fait de vélo à Paris, mais j’ai commencé à utiliser des Vélib. » Lorsque son employeur lui a proposé les avantages des vélos d’entreprise (plus fiables que les vélos en libre-service) en juin 2020, elle n’a pas hésité à dire : « Je possède un beau vélo électrique pour 17 euros par mois. 

Cela me permet d’y aller travailler en 35 minutes, autant que dans les transports en commun, et marcher le long de la jetée de Seine est bien plus agréable que de prendre le métro. Cela me fait vraiment me sentir plus efficace dans ma journée. » Ainsi, selon l’UFC Que Choisir, avec ce système, la parisienne bénéficiera d’un vélo à assistance électrique au coût de 612 euros d’ici trois ans (durée du contrat de l’entreprise), et le prix d’achat moyen de ces vélos de fonction se situe entre 1 500 et 1 500. Entre 2 000 euros.

Vous aussi vous souhaitez votre vélo de fonction ? Contactez-nous

Pour les employeurs d’Emilie Deslogis, cette expérience est également positive. Bertrand Merveille, Directeur Général Adjoint de Financière de l’Echiquier, et son long poste de «vélotafeur» le prouvent: «Sur les 120 salariés environ, nous avons 25 salariés équipés de vélos fonctionnels». Depuis l’annulation de la définition au printemps 2020, l’entreprise a choisi de fournir ce service à l’ensemble de ses salariés en CDI. Des investissements de plusieurs milliers d’euros sont liés à des crédits d’impôts « sans importance » (depuis janvier 2019, la location de vélos offre aux entreprises un crédit d’impôt de 25%), ce qui permet aux entreprises de fournir des services aux propriétaires « tous satisfaits » tout en améliorant la qualité du travail vie et marque employeur. Cependant, le garage de l’entreprise doit être aménagé. « Nous avons installé des glissières pour les vélos, des prises et des chargeurs, et même des équipements pour regonfler les pneus. »

Santé et fiscalité

Quant au risque d’accident, si Bertrand Merveille avait envisagé cela avant de fixer le loyer, il a précisé que les équipements d’assurance, d’entretien et de sécurité (casque et gilet orange) fournis dans le forfait seraient vite rassurés. « Nous participons à la prévention et à la sécurité. Les avantages du vélo de fonction dépassent largement le risque d’accident. » : Réduire l’absentéisme, le stress, les risques de maladies cardiaques …  » Si tous les salariés viennent en vélo électrique plutôt qu’en voiture ou en transports en commun, la santé de l’entreprise se portera mieux.

En savoir en plus sur les vélos de fonctions 

santé au travail

Et dans les jours de neige ou de flemme, le service de vélo de fonction ne vous empêche pas de maintenir un abonnement aux transports en commun, et la société vous remboursera à 50% du coût. De plus, par rapport au forfait mobilité durable, la location de vélos d’entreprise par l’employeur présentera des avantages financiers pour les vélotafeurs. 

Cela permet à l’entreprise d’allouer jusqu’à 500 euros par personne et par an aux employés qui font du vélo électrique pour se rendre au travail, et il est également possible de faire du covoiturage ou d’utiliser la trottinette électrique.

Quelques conseils pour faire du vélo électrique sous la pluie

vélo électrique de fonction

Vous ne pouvez pas, vous refusez de rouler en vélo les jours de pluie car vous n’avez pas envie d’arriver trempé sur votre lieu de travail ou autres . Nous sommes tout à fait d’accord avec vous et nous avons des solutions ! En temps de pluie, la circulation routière est toujours plus compliquée les jours de pluie, les voitures, les vélos et les piétons doivent s’adapter. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

Adapter sa conduite en vélo électrique en temps de pluie

Faire du vélo électrique par temps pluvieux nécessite des comportements différents. Lors d’une sortie sous la pluie, les éléments suivants doivent être revus et retenus afin d’être le plus en sécurité :

Savoir anticiper en vélo électrique

Durant tout le trajet, il faudra anticiper toutes les possibilités de mouvements qu’il pourrait y avoir autour de nous afin de pouvoir pédaler sans danger. Lorsqu’il pleut, le nombre de dangers et de risques accidentels est beaucoup plus important, l’anticipation est encore plus importante. Cela signifie que même si la distance de freinage est plus longue, vous devez être capable de freiner correctement. Tous ces éléments peuvent vous aider à éviter les chutes ou les accidents plus graves.

Vélo de fonction

Freiner sous la pluie en vélo électrique

En cas de pluie et donc sur route mouillée, le freinage du vélo est différent de par un temps sec. Si votre jante est en acier, l’adhérence de la garniture de friction est réduite. En conséquence, la distance de freinage augmente. Dans ce cas, il est recommandé de ne pas freiner brusquement. Appuyez légèrement sur le frein et plusieurs fois de suite. Cela vous permettra de sécher les jantes et d’optimiser le freinage.

Si possible, il est préférable d’utiliser des jantes en aluminium. Ils ne sont pas très sensibles à l’effet de l’eau sur les freins. Ce dernier ne sera pas non plus affecté par les freins à disques ou le système de freinage dans le moyeu de roue. En effet, dans le cas du rétropédalage, le système de freinage est placé directement dans le moyeu de la roue arrière du vélo. Ceci le protège de la poussière et de la pluie.
Cependant, quel que soit votre équipement, il est toujours recommandé d’être très prudent lorsqu’il pleut et de conduire à une vitesse raisonnable.

velo de fonction

Ne pas rouler sur les surfaces à risques

Lorsque nous roulons en vélo électrique sous la pluie, certaines surfaces, telles que les surfaces métalliques, peuvent rapidement devenir glissantes et dangereuses. Il faut faire très attention aux plaques de chantier et d’égout ainsi qu’aux rails de tram. Il est préférable d’éviter les surfaces peintes, les flaques d’eau et d’huile ainsi que les feuilles.

Garder votre adhérence

Par temps de pluie, il faut faire très attention à l’état des pneus. L’état pneumatique et sa pression peuvent avoir un impact important sur la tenue de route du vélo. Par conséquent, par temps pluvieux, il est recommandé que les pneus soient moins gonflés. En réduisant de 1 bar, vos pneus de vélo pourront faire plus de contacts avec le sol et avoir une adhérence plus forte, notamment dans les virages.

Pour avoir plus d’adhérence, vous pouvez également suivre cette petite astuce : utilisez un chiffon pour appliquer du vinaigre sur le pneu. Même si cela semble exagéré, vous trouverez les résultats surprenants. Les pneus sont dégraissés et l’adhérence est améliorée. Mais attention, l’effet du vinaigre ne durera pas. Cela devrait être fait avant chaque sortie et lorsque des opportunités se présentent.

Vélo électrique

Bien s'équiper contre la pluie à vélo

Afin de se protéger de la pluie de vélos, il est important que les cyclistes portent des vêtements appropriés :
  • Veste de pluie : Elle permet de protéger le buste et les bras. Il est préférable de choisir un modèle léger, imperméable et respirant. Il est possible de porter un poncho traditionnel ou un poncho fait exprès pour faire du vélo électrique.
  • Pantalons ou jupes de pluie : ces produits doivent être respirants et imperméables si possible. Il est recommandé de choisir un pantalon plus grand que votre taille afin de pouvoir porter un pantalon en dessous.
  • Gants ou manchons sur le guidon : ces 2 équipements permettent de protéger vos mains. En ce qui concerne les protections pour les pieds, il existe des chaussettes imperméables ou des sur-chaussures étanches à enfiler par-dessus bottes ou baskets.
  • Bonnet imperméable : Pour garder la tête au sec, il est possible de s’équiper d’un bonnet imperméable. Pour les cyclistes qui roulent en casque, il faudra choisir un casque avec moins d’aérations ou le protéger avec une housse de pluie pour casque. Les casques avec une visière sont parfaits pour garder le visage au sec ainsi qu’une bonne vue. Il est aussi possible d’utiliser des lunettes faites exprès pour les cyclistes.

Lors d’un temps pluvieux, les cyclistes sont peu visibles par les autres usagers de la route donc il est préférable de s’équiper d’équipements de signalisation fluorescents ainsi qu’un éclairage dans votre VAE. Il est préférable de mettre un autocollant à l’arrière du vélo à assistance électrique afin d’être visible par les autres usagers de la route.

vélotaf

Protéger son vélo électrique et ses équipements

  • Bâche de protection : Afin de prendre soin d’un vélo électrique en toutes circonstances, il est préférable de mettre une bâche de protection lorsque vous ne l’utilisez pas.
  • Support smartphone étanche : Lorsque l’on roule, il est essentiel de mettre à l’abri son téléphone.