Comment équiper votre vélo électrique sous la pluie

Protégez votre vélo électrique de la pluie

La saison pluvieuse est à nouveau présente… Mais ce n’est pas une raison pour arrêter le vélo ! Vous verrez dans cet article que vous pouvez lier pluie et vélo électrique. Et ça fonctionne même plutôt bien.

Bien protéger son vélo

La longévité de votre vélo électrique dépend du soin que vous y portez. En effet, un vélo à assistance électrique est plus fragile qu’un vélo musculaire lorsqu’il prend l’eau à cause de sa batterie. Cependant, les batteries des VAE sont conçus pour résister à l’humidité et à la pluie. Donc, pas d’inquiétude, vous pouvez continuer à utiliser votre vélo électrique en toute tranquillité, même lorsqu’il pleut.

Nous vous conseillons tout de même de bien protéger votre vélo lorsque vous vous en servez et également lorsque vous ne vous en servez pas. Pour cela, il existe des équipements anti-pluie pour votre vélo :

  • Les protections anti-pluie pour batterie : même si celles-ci sont déjà équipées d’un étui étanche, on n’est jamais trop prudent. De plus, il est conseillé qu’avant d’allumer votre vélo, assurez-vous qu’il n’y ait pas d’eau sur le socle où est posée la batterie.
  • Enfin, protéger votre vélo de la rouille lorsqu’il est garé en extérieur est très important aussi. Il faut dans ce cas des modèles de housses capables de recouvrir entièrement votre monture.
Protégez votre vélo électrique

Mieux rouler sous la pluie

Par temps de pluie, il faut faire très attention à l’état pneumatique du vélo. La pression des pneus peut avoir un impact important sur la tenue de route du vélo. Par conséquent, par temps pluvieux, il est recommandé que les pneus soient moins gonflés. En réduisant de 1 bar, vos pneus de vélo pourront faire plus de contacts avec le sol et avoir une adhérence plus forte, notamment dans les virages.

Nous vous conseillons également de vous équiper de signalisations fluorescentes ainsi que d’un éclairage sur votre vélo électrique. Il est donc préférable de mettre un autocollant à l’arrière du vélo afin d’être visible par les autres usagers de la route. Évidemment, prenez vos précautions, rouler sous la pluie est toujours plus dangereux, anticipez davantage les événements extérieurs.

Enfin, un détail peut être évident, mais important, évitez toute surface glissante que l’on a l’habitude de prendre en voiture : les plaques d’égout, les flaques, les feuilles tombées des arbres, les rails du tram, etc… Ces différents conseils peuvent vous sauver d’une journée mal démarrée, d’une chute à vélo, etc…

Vous protéger au maximum

Protéger son matériel, c’est une très bonne initiative, mais se protéger sois même est bien plus important, même si les deux sont complémentaires.

Lors des intempéries, nous vous invitons à investir dans des équipements pour vous protéger, notamment :

  • Un casque avec une visière ou des lunettes anti-pluie pour garder une visibilité nette de la route.
  • Des gants imperméables ou des manchons de guidons pour garder une adhésion parfaite sur le guidon.
  • Un poncho ou une veste de pluie, à combiner avec un pantalon ou une sur-jupe de pluie.
Équipez votre vélo électrique

De nombreux accessoires vélos existent pour vous protéger des intempéries. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à lire notre article où nous vous partageons nos conseils pour faire du vélo électrique sous la pluie.