Skip to content

Nos conseils pour faire du vélo en ville en toute sécurité

velo en ville

La ville n’est pas le territoire le plus amical pour les cyclistes, ni le plus prospère au cyclisme. Dans les rues et sur la route, les utilisateurs doivent coexister pour garantir leur sécurité. Mais entre cyclistes, piétons, automobilistes et autres scooters, il n’est pas toujours facile de partager. Et les choses peuvent parfois être plus compliquées que prévu. 

Quel comportement adoptez-vous derrière votre guidon, comment positionner et anticiper les risques de la route ?

Voici nos conseils pour circuler correctement dans la ville avec un vélo.

1. Démarrer, s’arrêter et rouler à vélo

Avant de circuler dans la ville, vous devez savoir comment commencer, arrêter et, bien sûr, tourner. Cela peut sembler inutile, beaucoup jugeront sûrement que ces conseils ne sont pas essentiels, mais ces étapes sont essentielles pour une bonne conduite dans la ville.

Surtout, vous devez commencer ! Un bon départ est un début rapide, sûr et confortable. Cela est encore plus crucial dans le trafic de la ville, mais aussi sur la côte. L’objectif est d’obtenir une vitesse très rapide pour l’équilibre tout en limitant la période dans laquelle on n’a que la commande de bicyclette partielle due à une vitesse basse.

En effet, “beaucoup de cyclistes ont des difficultés sur la route après s’être arrêtés à un feu, pour lesquels ils n’ont pas pensé à s’engager sur une route facile, propice à un bon redémarrage”.
Avant de vous arrêter aux feux de circulation, aux panneaux d’arrêt ou aux intersections, assurez-vous de modifier légèrement votre vitesse pour faciliter le démarrage.

Mais savoir aussi s’arrêter à vélo. Evidemment, les feux rouges et les arrêts s’appliquent aux cyclistes. Aux intersections, soyez attentif aux cyclistes.

Tout d’abord, les freins doivent être en bon état de fonctionnement !

N’hésitez pas à les modifier ou à les remplacer si nécessaire.

Il faut aussi apprendre à connaître ses freins : leur comportement, leur temps de réponse dépendent de l’adhérence et de l’humidité ambiante … Là encore, les vélos légaux doivent être équipés de deux freins. Placez les deux sur le guidon, ou un sur le guidon et un sur la retouche.

Utiliser tous les freins

Appuyez doucement sur le frein pour arrêter, que vous marchiez ou que vous fassiez du vélo, le poids se déplace vers l’avant lorsque vous vous arrêtez.

Par temps de pluie. Sur route mouillée, le temps et la distance sont allongés.
Pour améliorer le freinage, il est conseillé de sécher la jante régulièrement, et d’appuyer légèrement et régulièrement sur les freins.
Surtout avant de pouvoir freiner rapidement, à une intersection.

Lors de la conduite sur des surfaces glissantes, instables ou avec des roues avant plates – cette situation n’est pas recommandée – le frein arrière doit être utilisé pour contrôler sa vitesse afin de contrôler la monture.

A LIRE AUSSI:  Quelques conseils pour faire du vélo électrique sous la pluie

Pour vous arrêter en toute sécurité, faites glisser la selle, appuyez sur la pédale et inclinez votre vélo pour placer un pied non démarreur au sol.
De plus, pour éviter les risques, n’hésitez pas à vous arrêter devant les voitures à l’arrêt aux intersections. Et attendez au feu rouge dans le cadenas du vélo, tant qu’il a été respecté par les autres. Nous avons démarré et freiné rapidement mais malheureusement les routes ne sont pas toutes en ligne droite.

Pour se déplacer en ville à vélo, il est donc important de gérer ses virages.
Pour faire demi-tour, vous devrez incliner votre corps du côté où vous tournez.
Plus la vitesse est élevée, plus le conducteur doit se pencher pour avoir un rayon de courbure égal.

Nous n’avons pas le choix ! Le centre de gravité mobile du cycliste pour maintenir l’équilibre.
Cette technique présente l’avantage de permettre au vélo de rester maniable, même en cas de rugosité. Vous devez également savoir où vous voulez conduire en faisant demi-tour, pour tourner. De toute évidence, il est important de montrer votre volonté et de signaler un changement de direction.

Essayez toujours d’éviter une situation en écartant vos bras ou en utilisant des lumières de vélo.
Une bonne communication entre les usagers de la route évitera de nombreuses situations à risque.

2. Se déplacer en ville à vélo : comment localiser la route

Pour rouler en ville à vélo, vous devez accepter de partager la route.

Mais les cyclistes sont sans aucun doute les personnes les plus légères et les plus vulnérables derrière les piétons. Il est impératif qu’il comprenne et anticipe les dangers. Et la base d’une conduite sûre, tout d’abord, est la position sur la route.

Les cyclistes peuvent faire avancer les choses sur la chaussée. Son emplacement est légitime, et si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le prendra.

Une fois sur la route, vous êtes comme une voiture, un bus ou un scooter. Autant que possible, vous devriez essayer de prendre de la place sur la route. C’est de loin le meilleur moyen de vous sécuriser. 

La distance d’un trottoir et d’une voiture garée est généralement suffisante.

Il est également plus sûr de conduire au milieu de la chaussée pour tourner ou traverser la voie.
De cette façon, les conducteurs sont obligés de passer, et ils éviteront en même temps d’essayer de passer le danger.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que la poignée droite est souvent plus dangereuse, en particulier le cyclisme.

Peut être ouvert à tout moment. Garder votre position sur la chaussée vous aide également à éviter les portes ouvertes. En effet, le problème de “l’empilement” peut entraîner des blessures graves.

Méfiez-vous de celui-ci et faites de préférence toujours attention lorsque vous faites face à un véhicule stationné au bord d’un rond-point.

Notification du conducteur : vérifiez qu’aucun cycliste ne vient à votre porte.
Lorsque vous êtes arrivé en voiture le long d’une place de parking, essayez de trouver le bon moyen de ne pas vous approcher trop près de la voiture ou trop à gauche.

Bon emplacement pour faire du vélo sur des routes multidimensionnelles.

Lorsqu’il y a plusieurs voies dans la même position, vous êtes sur la voie de droite.
A ce titre, vous encouragerez ceux qui voudront vous dépasser sur la voie de gauche.
Si la piste cyclable est aménagée, elle aura bien entendu la priorité, si elle ne vous met pas en danger. Malheureusement, certains véhicules cyclistes sont parfois plus destinés aux cyclistes qu’ils ne le sont sur la chaussée.

Attention aussi à une voie de bus, qui n’est réservée qu’aux cyclistes si le panneau l’indique, parfois avec un pictogramme au sol.

Vous souhaitez davantage de conseils de professionnels ? Contactez-nous

Manœuvrer entre les voitures traversant un trottoir pour une place de parking n’est pas le moyen le plus sûr, vous en conviendrez. La priorité doit être donnée au trafic en tant que partie intégrante de la route. De plus, les vélos de trottoir sont également interdits aux cyclistes de plus de 8 ans.

Pour cela, il est nécessaire de maintenir la cohérence de leur choix d’itinéraire et de permettre aux autres usagers de la route de prévoir leurs trajectoires.

La conduite sur route doit être exemplaire des dangers de la route.

Faire du vélo

Les cyclistes passant par la gauche L’autre règle ne peut jamais passer par la droite.
Les automobilistes et autres conducteurs indésirables sont dépassés à droite.
Même assis dans sa voie réservée, le cycliste peut être dangereux de doubler à droite, et si le conducteur décide de tourner, il est peu probable qu’il vous remarque.
Si vous souhaitez dupliquer : C’est par la GAUCHE.

Il est également recommandé de toujours évaluer l’excédent avant de faire cela et de l’éviter.
Il ne faut alors pas hésiter à utiliser vos cloches de vélo, vos bras ou bien sûr avec le sourire et la courtoisie.

Lorsque vous vous déplacez plus vite que votre voiture, prenez soin de la voiture.
Positionnez-vous dans la circulation comme les autres véhicules et véhicules devant vous à gauche.

En effet, si les voitures sont à l’arrêt, il ne faut pas les dépasser à droite car elles ne regardent pas là-bas, elles n’attendent personne d’ici.

Mais avant de passer, vérifiez toujours un coup par-dessus l’épaule et restez en tête si la voie
Portez une attention particulière aux deux-roues motorisés.

Aux feux rouges, vous devrez également aller sur la voie de gauche et vous mettre d’abord devant le véhicule pour voir clairement ou faire le virage à gauche plus facilement c’est votre orbite.

Devant un bus ou un camion, les piétons peuvent sortir.

N’oubliez pas de garder un séparateur suffisamment grand pour que tout le monde puisse le voir avant de dépasser un camion ou un bus.

vélo de ville

3. Faites attention et soyez vigilant

Pour vous protéger et assurer vos déplacements sans mettre en danger les autres usagers de la route, vous devez faire attention à votre environnement. Cela vous permettra de prévoir et de gérer vos situations de conduite.

Pour mieux comprendre le comportement du conducteur, l’apparence est importante !

Vous feriez mieux de concentrer votre attention sur le conducteur que sur la voiture.

L’écoute est également essentielle. Une chose importante : les oreilles ! Cela permet aux véhicules en approche d’être entendus dans les virages. Les écouteurs doivent donc être évités.
Faites attention aux feux clignotants, voyez si quelqu’un ou des personnes dans la voiture sont garés, écoutez pour voir si ça tourne … 

Un cycliste en attente dans un embouteillage, attention aussi à la circulation! Pour les cyclistes, les embouteillages sont presque une aubaine. Les voitures tournent donc presque au ralenti.

Mais soyez tout aussi prudent car dans les embouteillages, les conducteurs peuvent parfois accélérer brusquement lorsqu’il y a une chance de changer de voie, sans forcément regarder autour ou dans un angle mort. 

Les piétons peuvent également traverser et entre les voitures pendant les embouteillages. De quoi nous surprendre et provoquer un accident.
N’oubliez pas de regarder vers la droite et avant de traverser une route, trop de cyclistes et de piétons se mettent en danger inutile car ils n’ont pas marché correctement avant d’atteindre l’intersection.

4. Ajustez votre vitesse pour une bonne circulation en ville maintenant

Si le vélo de ville est un moyen de transport doux, certains cyclistes imaginent parfois le French Tour et pédalent plus vite qu’eux. Les cyclistes conduisant à des vitesses élevées peuvent être une cause du problème, en particulier dans le trafic dense. À vélo, pour votre propre sécurité et celle des autres, vous devez contrôler votre vitesse afin d’éviter les obstacles, éviter les dépassements inopinés et à la vitesse la plus élevée possible. C’est aussi une question de bonne citoyenneté.

5. Faites attention aux autres

Vélo, priorité piétons ! La question de la priorité doit également être prise en compte.
Entre les voitures, les cyclistes et les piétons, certaines intersections surélevées sont parfois difficiles à traverser.

En plus de cela, il est également possible de faire la même chose dans certaines pistes cyclables.

Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que la priorité doit être donnée aux piétons qui sont des personnes vulnérables sur la route. 

Attention aux camions et aux bus. Camion, attention aux angles morts.
Les très gros camions peuvent parfois être dangereux pour les cyclistes.
Parfois, il est encore plus sûr de rester derrière sans aucune garantie de pouvoir le dépasser en toute sécurité.

Vous souhaitez davantage de conseils de professionnels ? Contactez-nous

Il en va de même pour les bus, même si le dépassement du bus est un peu moins risqué, leur position de conduite est plus basse et le conducteur a un champ de vision plus large.

Avant de réussir, cependant, essayez de toujours évaluer vos capacités et vos capacités.
Les motos et les scooters sont dangereux. Ils conduisent très vite et peuvent s’allumer à n’importe quelle minute, c’est pourquoi il doit être bon.

Dans la circulation, il vaut mieux être vigilant et toujours faire attention pour changer de voie.
Pour réduire les risques, nous recommandons l’utilisation du bon sens et, surtout, de la tolérance.

Parfois, il suffit de communiquer entre eux, avec un signe de la main indiquant que nous la laissons passer. Ou tout simplement en s’adressant directement à la personne en lui signalant nos intentions.

vélo de ville

6. Vu et bien équipé !

Un vélo bien éclairé. Sur la route, être visible et avoir un bon vélo est d’une importance capitale.
Que ce soit en milieu de journée ou de nuit, repérer les gens sur la route est essentiel lorsque vous faites du vélo.

Si d’autres moyens nous voient, c’est moins risqué pour tout le monde. Pour cela, utilisez des éléments réfléchissants et légers et arrière.

Les cyclistes n’ont pas d’accessoires à porter, même un casque ou des vêtements réfléchissants peuvent être très utiles.

Notez que les casques sont obligatoires pour les enfants de moins de 12 ans et doivent porter un gilet par-dessus.

En revanche, les vélos doivent être équipés de sonnettes, de freins avant et arrière, de phares avant et arrière et de feux réfléchissants.

7. Testez votre vélo régulièrement

Vérifiez régulièrement la pression des pneus, des accidents peuvent également être causés par des dommages à la voiture. Assurez-vous donc de vous assurer régulièrement que tout est sur vos racks avant de commencer votre voyage.

Vérifiez la pression, le serrage, l’état des freins et le bon fonctionnement des pneus.

De plus, si vous transportez vos effets personnels sur un vélo, assurez-vous que votre véhicule est attaché. Le porte-bagages ou le panier à vélo est bien installé, très pratique pour ne pas être gêné par le déplacement du sac ou éventuellement frotter les roues.

Certains de ces conseils peuvent sembler évidents pour certains, mais un petit rappel ne vous fait jamais de mal.

Ces terrains sont à la base de bonnes pratiques et sont indispensables pour se déplacer en ville à vélo et comprendre les dangers de la route.

Autant de précautions permettent une circulation en toute sécurité et à vélo et en ville, car la conduite s’apprend aussi par la pratique.

Bien entendu, tous ces conseils doivent être appliqués dans le respect du code de la route.

Les cyclistes ont de nombreux autres droits et devoirs et, bien entendu, les cyclistes doivent les respecter. Gardez également à l’esprit que les manœuvres sont dangereuses pour les autres cyclistes à vélo mais provoquent également d’autres usagers de la route.

Sur le même sujet :

Call Now Button