Le trajet au travail à vélo rend plus heureux, le « vélotaff »

vélotaff-beecycle

Trajet domicile-travail à vélo électrique

En raison des mesures restrictives actuelles, le “vélotaff” (le fait de se rendre au travail à vélo) est presque la seule activité à l’extérieur de beaucoup de personne. Au soleil, ils prolongent même le plaisir en prolongeant soigneusement leur itinéraire.

Cette bouffée d’air frais, les changements d’environnement, l’exercice physique ou ces visages croisés (bien sûr, au loin) sont plus que jamais les nombreux bénéfices dont jouissent les cyclistes de tous les jours dans leurs déplacements autorisés. « Faire du vélo électrique, c’est un réveil au plein air qui nous manque aujourd’hui », a déclaré Pierre, qui étudie la biologie aquatique sur la côte bretonne.

Le premier confinement a doublé le nombre de cyclistes en France.
Coronapistes, plans vélos, chèque 50 euros pour les réparations … Avec de nombreuses annonces, les vélos électriques ont fait de la place dans les routes et les têtes depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Son développement et ses avantages pour notre immunité ont été médiatisés à plusieurs reprises.

Cependant, aux yeux des adeptes, le vélotaff est bon pendant ces périodes enfermées et parfois stressantes. Olivier Schneider, président de la Fédération des utilisateurs de vélos, se réjouit que sa pratique soit toujours conforme à la réglementation sanitaire en vigueur.
À l’ère du télétravail et de la visioconférence d’aujourd’hui, les vélos électriques vous permettent de renouer avec la réalité. ” Olivier Schneider

Le Brestois n’a jamais poussé un soupir de soulagement comme maintenant, jusqu’à ce qu’après deux mois d’enfermement le 11 mai 2020, il puisse à nouveau pédaler tous les jours. L’hédonisme n’est pas seulement parce qu’il aide à oublier les ennuis de la vie quotidienne. Faire du vélo électrique peut vous mettre dans une bulle, ce qui est un moment privilégié pour vous-même. Ensuite, à l’ère du télétravail et de la communication par vidéoconférence, cela nous permet de renouer avec la réalité de façon saisonnière, et nous en avons absolument besoin dans une société stérilisée. Évitez toujours les embouteillages et profitez de l’empreinte carbone sans rester coincé à l’intérieur.

Le « vélotaff », le meilleur allié pour le confinement​

Avec le retour des permis de voyage et de sortie limités, le vélo électrique pour se rendre au travail ou faire du shopping semble un luxe. Les vélos électriques  sont le meilleur allié pour aller travailler pendant le confinement.
L’aube est juste derrière la montagne. Les lampadaires sont toujours allumés. Les oiseaux ont commencé à chanter. Les feuilles des arbres récemment tombés ornent la route. Chaque matin, deux cyclistes se retrouvent à Grenoble, non loin l’un de l’autre sur le premier contrefort du Massif de Belledona. L’un monte, l’autre descend. Allons au travail, ils portent des casques sur la tête, des lumières dans le dos, et parfois des lampes fluorescentes, hochant la tête l’un vers l’autre. Depuis le lancement de confinement Version 2, ils ont également affiché un sourire éclatant.
Lorsque vous devez revenir d’un itinéraire limité, vous devez présenter un certificat et une limite d’un kilomètre autour de la maison. Le vélo électrique pour aller au travail ou faire du shopping est un luxe.

« En ce moment, prendre le vélo est un éveil à l’extérieur dont on manque dans nos journées. » Pierre, cycliste

Il se rend chez ses patients à domicile : « Déjà en temps normal, ça vide énormément la tête avant de rentrer à la maison et ça rend la soirée bien plus cool. Depuis le confinement, c’est vraiment la bouffée d’air de la journée et j’apprécie d’autant plus. »

Vous aussi vous souhaitez un vélo électrique ? Contactez-nous !

velotaff beecycle

Avantages pour le moral et l'humeur

Outre ses effets « apaisants » et « calme » sur le névrosisme, certains adeptes ont également cité ses effets psychologiques sur « l’émotion » ou le « moral ». Que disent les scientifiques ?
Francis Papon, directeur de la dynamique socio-économique du laboratoire des transports de l’université Gustave Eiffel, s’intéresse particulièrement aux modes actifs et à leur perception. Dans le cadre de l’Enquête nationale sur les voyages et les transports 2008, l’ingénieur devenu chercheur s’est souvenu qu’il avait posé une fois une question pour savoir si la personne interrogée trouvait son mode de transport agréable : le nombre de personnes ayant répondu « oui » était Les cyclistes. “

“Lorsque nous voyageons à vélo électrique, nous sommes à l’extérieur et nous ne sommes pas limités à l’intérieur.” Francis Papon, chercheur

Pour lui, l’explication réside dans le sentiment de liberté. Les mesures de confinement se sont intensifiées : « Lorsque nous voyageons à vélo, nous sommes à l’extérieur et nous ne sommes pas limités à l’intérieur. »
Si à l’automne, riez parfois du coupe-vent des « vélotaffeurs » ou de l’entêtement sous la pluie, alors la tendance de cette année va tourner. Matthieu, illustrateur à Strasbourg, se promène le long d’une piste cyclable bordée d’arbres sur l’eau pour rejoindre son atelier. Il a soufflé : “Il y a très peu de trajets quotidiens. Cela va respirer de l’air frais. Cela m’aidera à m’en tenir aux prochaines semaines. C’est très bon pour le moral et le physique.”

Selon l’analyse de Francis Papon, toutes les recherches menées dans des contextes différents vont dans le même sens : la joie de l’installation des pédales. À Montréal, au Canada, des scientifiques de l’Université Concordia, dans une étude publiée dans l’International Journal of Workplace Health Management, ont montré que les cyclistes pensent que leur trajet est moins stressant que ceux qui conduisent une voiture. Pour le reste de la journée, ce qu’ils ressentaient le matin avait un impact sur leur humeur. Mais ce n’est pas seulement le stress, mais aussi le plaisir de conduire une voiture ou de courir sous la pluie, et parfois naïf.

Faire du vélo électrique avant de monter dans la voiture

Un certain nombre d’enquêtes américaines ont montré qu’il existe un lien entre le comportement lié à la circulation et le « bien-être subjectif » – un sentiment de bonheur. En Oregon, le transport actif rend les habitants de Portland plus heureux. Le mieux classé est … les vélos !

Dans une étude menée au Minnesota, la même conclusion a été tirée autour des émotions (joie, sentiment, fatigue, stress, tristesse et douleur) causées par les voyages quotidiens. En revanche, les enquêtes montrent que les transports publics sont considérés comme « les moins sages » et « les malheureux », tandis que la voiture est «la plus douloureuse ».

Dans la situation actuelle, il est plus logique d’appuyer sur la pédale. Au printemps, Florian travaille dans une épicerie en Alsace. Il garde en tête “un sentiment de liberté, de privilège et de capacité à aller plus loin”, grâce au “vélotaf”.

“Lorsque nous parlons habituellement de vélo, lorsque les avantages l’emportent sur les risques, nous ne parlons pas beaucoup.” Francis Papon, chercheur

Les chercheurs ont expliqué dans leurs travaux à travers l’Afrique, l’Amérique du Nord et l’Europe : « Lorsque nous commençons à faire de l’exercice, les muscles sont activés et le corps sécrète des hormones, des molécules et des protéines. Nous parlons de milliers de protéines de l’exercice, la portée n’est pas encore connue. Ces messagers permettent la communication entre les tissus. Les muscles ont aussi du foie, des tissus adipeux (stockage des graisses, ndlr). Ils travaillent tous ensemble dans notre corps.

Faites de l’exercice avec Bee.Cycle, louez votre vélo électrique grâce à votre entreprise !

Bénéfice à long terme

Dans l’hippocampe et le cortex cérébral, l’activité musculaire déclenche l’action efficace des neurotransmetteurs, affectant ainsi la régulation du comportement et donc la régulation des émotions. Parmi eux, la dopamine, la norépinéphrine, la sérotonine ou les endorphines sont parfois appelées hormones du bonheur, du plaisir ou du sens de l’humour. Par conséquent, les effets bénéfiques des activités régulières, telles que le vélo électrique pour lutter contre l’anxiété et la dépression, ou améliorer l’activité cognitive.

Par conséquent, quels que soient ses effets physiologiques, le « vélotaf » n’est pas surprenant comme moyen de lutter contre les modes de vie sédentaires. Audrey Bergouignan a ajouté : « L’avantage du vélo est qu’il nous permet de s’intégrer dans notre vie quotidienne, satisfaisant ainsi les recommandations actuelles en matière d’exercice physique, ce qui libère du temps. »
Même avec une assistance électrique, le cyclisme régulier peut affecter la mortalité, aider à combattre l’inflammation et réduire le risque de certaines maladies.

“Nous préférons laisser les gens prendre des médicaments anti-anxiété au lieu de leur dire de faire du vélo.” Olivier Schneider

Olivier Schneider a déclaré à regret : « Les gens n’en savent pas assez sur la prévention primaire du vélo, et cela n’aide même pas la santé mentale des aveugles. Nous préférons laisser les gens prendre des médicaments anti-anxiété au lieu de leur dire de rouler en vélo. » 

L’expert Francis Papon a poursuivi : « De manière générale, lorsque nous parlons de vélo, nous mentionnons d’abord la sécurité et les risques d’accident. Nous ne parlons pas beaucoup de santé, même si les avantages l’emportent sur Risque. »

La chercheuse Audrey Bergouignan a confirmé : « Aujourd’hui, aucun médicament n’est aussi bon que l’exercice physique. »
Ceux qui ont continué à faire du vélo depuis le 30 octobre ont beaucoup de chance : ils possèdent un vélo et savent comment l’utiliser. La responsabilité de saisir les autres dépend des autres.

Pourquoi le vélo de fonction est-il la solution de mobilité urbaine d’aujourd’hui ?

Location vélo de fonction en France

Eovolt Vélo électrique pliantLe vélo de fonction s’est imposé depuis quelques mois comme la solution de mobilité urbaine à destination des entreprises et de leurs collaborateurs. En effet, de la fin du premier confinement, les sociétés sollicitent de plus en plus des entreprises comme Bee.Cycle afin de répondre aux problématiques liées au trajet domicile-travail de leurs collaborateurs. Pollution des villes, parkings saturés, bouchons incessants, transports en commun en grève… j’en passe et j’en oublie. Aujourd’hui les structures du secteur privé et public cherchent des solutions adaptées, qui ont du sens et qui donnent envie, au sujet de la mobilité de leurs collaborateurs.

Pourquoi choisir un vélo électrique ?

Ce n’est pas parce que votre vélo dispose d’une assistance électrique que vous ne faites pas de sport, vous faites de l’exercice. D’autant plus que si vous utilisez votre vélo électrique pour votre trajet domicile-travail, vous faites de l’exercice quotidiennement. Un collaborateur que fait de l’exercice quotidiennement est un collaborateur en bonne santé et moins stressé.

Voici les avantages du vélo électrique :

  • Le vélo électrique est le moyen le plus rapide pour se déplacer en zone urbaine
  • 15 kilomètres = 45 minutes de temps de trajet
  • On s’adresse aux sportifs comme aux non-sportifs
  • Pas d’effort trop physique avant d’arriver sur son lieu de travail ou chez soit
  • Pas besoin de prendre une douche en arrivant sur son lieu de travail
  • Confort optimal quel que soit le type de route
  • On peut choisir son assistance en fonction de ses envies

Pourquoi individualiser le vélo ?

Le but d’individualiser le vélo électrique auprès de chaque collaborateurs est de donner envie de changer leurs habitudes de mobilité. Si on doit emmener un enfant à l’école le matin il faut avoir un véhicules adaptés que ce soit un vélo cargo électriques ou un vélo urbain électrique avec un siège enfant à l’arrière ; si on souhaite aller sur des chemins forestiers les week-ends il faudra plutôt opter pour un VTT électrique ; si on n’a pas de garage à vélo ou de jardin il faudra opter pour un vélo pliant électrique. Il est donc très important de bien choisir son type de vélo souhaité en fonction de son utilisation et de ses envies. De plus, il faut pouvoir équiper son vélo électrique avec les options et accessoires de son choix type : autonomie supérieure, sacoches, casque, gilet jaune, support de téléphone…

Comment avoir son vélo électrique de fonction ?

Pour pouvoir avoir son propre vélo électrique de fonction, il faut dans un premier temps que votre entreprise exprime un intérêt de vouloir équiper ses collaborateurs.

Vous aussi vous souhaitez un vélo électrique ? Contactez-nous !

Vélo électrique de fonction

Quels sont les avantages de la solution Bee.Cycle ?

  • Votre entreprise a des avantages fiscaux que le particulier n’a pas forcément. Avec Bee.Cycle vous pouvez vous équiper d’un vélo électrique haut de gamme à partir de 10€ par mois ;
  • Un large choix de vélos électriques vous sera proposé. Bee.Cycle travaille avec toutes les marques de vélos électriques sur le marché du cycle ;
  • Nous avons la possibilité de contractualiser à partir de 1 vélo. Même si un seul de vos collaborateurs est intéressé, nous pouvons collaborer ensemble ;
  • Vous pouvez échanger votre pass transports en commun par un abonnement à un vélo électrique Bee.Cycle, cela ne demandera aucun investissement supplémentaire pour votre entreprise ;
  • Que vous soyez à Lyon, Périgueux, Bordeaux, Paris, Lille, Angoulême, Saintes, Rouen… Bee.Cycle pourra travailler avec votre entreprise qu’importe où vous vous trouvez sur le territoire national ;
  • Mettre en place la solution Bee.Cycle au sein de votre entreprise vous fera rentrer dans une démarche RSE forte tout en limitant vos émissions de gaz à effet de serre ;
  • Aspect ressources-humaines : vous développerez votre marque employeur, vous attirerez les jeunes talents et vous fidéliserez vos collaborateurs ;
  • Aspect qualité de vie au travail : le bien-être de vos salariés sera mis au premier plan ;
  • Aspect innovation : vous vous démarquerez de vos concurrents et vous mettrez en place un plan de mobilité innovant qui est moderne et qui a du sens.

Comment mettre en place la solution Bee.Cycle au sein de mon entreprise ?

Il vous suffit de nous contacter via la page contact et de nous mettre en relation avec le service qui sera le plus à même de traiter ce type de sujet au sein de votre entreprise : service RSE, service RH, services généraux, direction générale…
Si votre entreprise est motivée pour mettre en place notre solution, comptez 1 à 2 semaines de délais pour recevoir les premiers vélos électriques.

Mobilité : Les médecins urgentistes voyagent en vélo électrique dans la capitale

Médecins urgentiste en vélos électriques à Paris

C’est un vélo électrique qui a attiré l’attention des passants et des conducteurs parisiens. Depuis septembre, les médecins urgentistes prennent des vélos cargo électriques pour assurer les visites des patients. 

Le docteur Martin Méalet a utilisé son vélo électrique bleu et blanc « Emergency Bike » pour remplacer sa voiture par ce nouveau moteur spécialement conçu pour les médecins. Il estime désormais pouvoir ausculter au moins 4 patients supplémentaires chaque jour grâce à un gain de temps sur les routes de la capitale. Il a expliqué à RTL : “Je place la cargaison à l’avant du vélo électrique, ce qui me permet d’emporter tout le matériel médical. J’ai un électrocardiogramme et du matériel de suture pour les urgences. Le sac à dos n’est pas sur mes épaules toute la journée”.

Les vélos électriques présentent de nombreux avantages : le stationnement est plus facile. Lorsque Martin Méalet conduisait, il était souvent condamné à une amende pour des inconvénients de stationnement ou pour se trouver sur les voies de bus où les médecins avaient le droit de le faire. C’est ce qui l’a poussé à décider de changer sa mobilité. Tout comme dans une voiture, il peut toujours bénéficier du gyrophare bleu, qui s’adapte à son vélo électrique afin de passer plus rapidement la circulation. Les vélos électriques peuvent également être équipés d’alarmes d’urgence.

Vous aussi vous souhaitez un vélo électrique ? Contactez-nous !

Distance à vélo électrique

En effet, si les vélos classiques peuvent généralement parcourir moins de 3 kilomètres, et même les 5 kilomètres les plus courageux, il faut admettre qu’à part ça, on pourrait bientôt être tenté de se tourner vers les voitures. Ou les transports publics. Pour illustrer plus clairement ce point, citons quelques chiffres.   

Il faut 12 minutes pour parcourir 3 kilomètres à une vitesse de 15 km / h et environ 40 minutes pour parcourir 10 kilomètres. Ici, nous supposons que la vitesse moyenne d’un vélo ordinaire (et donc pas d’un vélo de course) et d’un cycliste moyen est d’environ 15 km / h.

Maintenant, passons à autre chose, vous pouvez vous attendre à la vitesse moyenne des vélos électriques. C’est environ 22 km / h. À cette vitesse, 3 kilomètres ne prennent que 8 minutes et 10 kilomètres ne prennent que 27 minutes.

Évidemment, plus la distance augmente, plus la différence de durée est grande. Par conséquent, il est compréhensible que les personnes qui parcourent 7 ou 10 kilomètres préfèrent dépenser moins d’efforts et gagner du temps au lieu de marcher 30 ou 40 minutes. Et, au moins deux fois par jour.

La pente et la différence de hauteur des vélos électriques

Pente en vélo électrique

Vous avez peut-être de la chance de vivre dans une ville plate, mais malheureusement, tout le monde n’est pas comme ça. Dans de nombreuses autres villes, dont la France, l’escalade est l’un des principaux obstacles qui empêchent les gens de faire du vélo électrique. Par conséquent, les vélos électriques sont une excellente solution pour toutes ces villes à forte pente, car les vélos électriques vous permettent de voyager sans effort même sur des pentes de 10%.

Problèmes de santé

Les critiques des vélos électriques oublient souvent de parler de santé. L’obésité reste un problème majeur de santé publique. Actuellement, un Français sur deux est en surpoids, n’oubliez pas !

Faites de l’exercice avec Bee.Cycle, louez votre vélo électrique grâce à votre entreprise !

Cependant, l’obésité n’est pas le seul problème de santé qui peut empêcher quelqu’un de faire du vélo pendant ses déplacements. Le tabagisme, les maladies cardiovasculaires, les maux de dos et de nombreux autres problèmes de santé peuvent expliquer pourquoi certaines personnes préfèrent les voitures ou les transports publics aux vélos électriques.

Cependant, même si le vélo électrique réduit la force physique nécessaire pour voyager, il en a encore besoin. Plus important encore, il vous permet de bouger et de prendre l’air sans vous asseoir dans un siège. Par conséquent, les vélos électriques constituent une excellente opportunité pour de nombreuses personnes ayant des problèmes de santé. Cela conduira à un travail physique (qui peut être réduit) et améliorera considérablement leur santé en mouvement.

Mathieu Froger, fondateur d’Ecox, a travaillé avec Urgences Médicales de Paris pour concevoir ce nouveau deux-roues pendant plusieurs mois. Depuis que le cargo est en route, d’autres entreprises intéressées par le concept l’ont contacté. Parmi eux, la société de sécurité incendie espère déployer des vélos électriques dans de grands espaces pour la surveillance.

Les entreprises qui entretiennent et déverrouillent les ascenseurs sont également intéressées. Travail souvent fait à la hâte. Ces entreprises espèrent gagner du temps en évitant les embouteillages aux heures de pointe. Les vélos électriques d’urgence peuvent parcourir 160 kilomètres chaque jour dans les rues de la capitale.

Une autre expérience a été menée en 2014, mais cette fois avec le SAMU. Selon les rapports, il s’agit d’une moto d’urgence transportant un médecin pendant 20 minutes. L’objectif est le même : éviter les embouteillages dans l’une des villes les plus peuplées de France.

 

Bee.Cycle propose des vélos électriques de fonction sur toute la France

Vélos électriques de fonction sur toute la France

En cette époque de crise sanitaire, les Français favorisent les trajets à vélo plutôt que les transports en commun, comme en témoignent les 114% d’augmentation de vente des cycles des 3 dernières semaines de mai, on peut appeler cela “Le boom post-covid”. Souvent, les personnes sont bloquées par rapport au prix. C’est là qu’intervient Bee.Cycle qui a pour solution de demander la participation des employeurs à la location longue durée de vélo électrique (VAE).

En mai, la pratique du vélo à eu une hausse de 44% comparé à la moyenne avant le confinement. On peut dire qu’il y a eu une augmentation de +139% en milieu périurbain. De plus en plus de personnes ne souhaitent plus utiliser les transports en commun mais ne veulent pas non plus prendre leur voiture.

Bee.Cycle propose une solution alternative et pratique aux transports en commun ainsi qu'aux voitures

Bee.Cycle s’occupe de la totalité de la gestion du parc à vélos à assistance électrique des entreprises : prise de contact avec les salariés, explication, recommandation et acquisition du VAE, organisation des maintenances…

N’hésitez pas à aller voir notre site internet pour connaître les contours de notre offre.

Jean-Christophe Melaye, cofondateur de Bee.Cycle a passé une très grande partie de sa carrière professionnelle dans des sociétés où la location était omniprésente. La dernière entreprise où il a travaillé avant de se lancer s’appelle H&A location spécialisé dans la location de barriques de vin où il était le directeur général adjoint. Après avoir essayé cette solution chez H&A location et d’avoir eu des retours positifs, Jean-Christophe Melaye décide de créer Bee.Cycle avec l’ambition de changer les habitudes de mobilités en proposant une solution concrète.

Bee.Cycle propose un large choix de vélos électriques aux collaborateurs

vélo électrique pour collaborateurs
Les VAE présentés sont personnalisés aux besoins et aux attentes des salariés pour plus de bien-être et de plaisir (vélo pliant, vélo cargo, vélo de ville, VTT, etc). Une alternative idéalement adaptée aux trajets domicile-travail.

Les avantages des vélos électriques de fonction de Bee.Cycle

Avantages de Bee CyclePas besoin d’investissement, pas besoin d’infrastructures spécifiques car Bee.Cycle s’appuie sur un contrat de location longue durée. L’entreprise choisit la vitesse de mise en place de la solution car celle-ci est basée sur la participation des salariés volontaires. Ils peuvent faire un contrat à partir d’un seul vélo électrique. Cette start-up bordelaise a beaucoup d’avantages que ce soit pour les entreprises que pour les collaborateurs.

Bee.cycle répond aux réglementations sanitaires et réduit les risques de contaminations. Pour les dirigeants, le service de location de vélos électriques est un avantage indéniable car il permet de réduire leur empreinte carbone, de renforcer leurs politiques de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) et de donner la priorité à la santé de leurs employés en leur permettant de faire de l’exercice au quotidien en allant au travail en vélo. Cela permet également de recruter de nouveaux talents, fidéliser leurs salariés et améliorer leur image de marque. Bee.Cycle est un gain économique par rapport aux voitures qui ont besoin d’une place de parking, d’essence, etc.

Les avantages pour les collaborateurs d’aller au travail en vélo sont d’éviter de prendre les transports en commun, de respecter la distanciation sociale, d’économiser les frais d’essence et de faire un geste pour l’environnement. Cette alternative apporte un bien-être au travail.

Vous souhaitez un vélo électrique pour vos trajets domicile-travail, vous pouvez aller voir notre offre sur notre page Salarié.

Comment puis-je obtenir mon vélo électrique de fonction ?

Vélo électrique de fonction

Le vélo électrique est une solution alternative pour rendre ses trajets plus propres et plus rapides. Pour pouvoir mettre en place cette solution au sein de votre entreprise, il suffit juste de suivre quelques étapes :

  1. Je contacte Bee.Cycle
  2. Nous signons une convention et nous définissons un catalogue de vélos électriques
  3. Communication interne auprès de vos salariés
  4. Le collaborateur confirme son intérêt et choisi son vélo haut de gamme
  5. Livraisons des vélos électriques
  6. Signature du contrat de location
  7. Prélèvement d’un loyer mensuel brut

Pour conclure, Bee.Cycle développe le vélo électrique de fonction pour les trajets domicile-travail partout en France. Le collaborateur pourra profiter de son vélo pour aller au travail mais aussi durant les weekends et les vacances. Les avantages pour les entreprises sont une meilleure RSE, des avantages fiscaux, humains et environnementaux.

Si vous souhaitez mettre en place notre solution, contactez-nous.

Des vélos de fonction à disposition des salariés

Vélo électrique de fonction

Les employés peuvent utiliser des vélos de fonction

Aujourd’hui, les entreprises françaises installent des flottes de vélos en libre-service pour que ses employés puissent se déplacer à volonté.

Pour les start-up ou les grands groupes du CAC 40, de plus en plus d’entreprises équipent leurs locaux de vélos destinés aux salariés pour leurs déplacements quotidiens. Un moyen de transport écologique que les employeurs adoptent progressivement.

Il existe des centaines de kilomètres de pistes cyclables dans les grandes villes françaises. La capitale dispose désormais d’un réseau de 371 kilomètres de pistes cyclables. La ville développe un espace dédié au cyclisme et prévoit d’agrandir l’espace cyclable dans les prochaines années. Dans le même temps, avec ou sans assistance électrique, certaines entreprises ont remplacé les voitures par des vélos d’entreprise.

Pourquoi utiliser des vélos électriques de fonction ?

Pour des trajets courts (entre 3 et 5 kilomètres), le vélo est une bonne idée, mais rouler 10 kilomètres est difficile de trouver la motivation. L’utilisation d’un vélo électrique vous permet de changer votre voiture ou vos transports publics en deux-roues.

Un autre avantage important d’un vélo électrique est que lorsque vous voyez une pente de loin, il vous permet de faire face à la pente sans pleurer ni transpirer. En effet, lorsque vous habitez dans une ville vallonnée ou une zone rurale inégale, l’assistance électrique peut être très utile. Le plus important est que cela ne vous fera pas excuser “Si je fais du vélo pendant trois jours, je ressentirai de la douleur”.

Vélos de Fonction pour les salariésLe transport durable émerge de plus en plus dans les discussions d’affaires. Il s’agit de faire sortir les employés des voitures privées. Arnaud Félix, directeur de pratique du centre d’expertise de Bis to B spécialisé dans la mobilité, a déclaré que l’utilisation du vélo de fonction dans l’entreprise représente environ 2 à 3% des salariés français, mais que le potentiel sera encore élargi. Plus que 10%.

Bien que les objectifs nationaux tendent à réduire la pollution atmosphérique, l’entreprise est très enthousiaste. En effet, ils en ont beaucoup profité. Le vélo de fonction est un moyen de transport pratique, écologique, sain et économique. Il est également plus rapide que les voitures en ville, ces dernières ayant une vitesse moyenne de conduite de 14 km / h, tandis que les vélos sont à 15 km / h.

Vous souhaitez un vélo de fonction ? N’hésitez pas à nous contacter.

Le gouvernement a mis en place des réductions d’impôts pour aider les entreprises à fournir gratuitement des vélos de fonction aux employés. Encouragez l’entreprise à développer un moyen pour les employés de se déplacer à vélo. Pour le gouvernement, c’est un gros problème. Il s’agit d’encourager l’utilisation de transports plus propres pour les déplacements. Objectifs ? Réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Par conséquent, l’entreprise peut réduire son impôt sur les sociétés et réduire ses investissements dans les flottes de vélos de fonction (y compris les véhicules électriques) à moins de 25%. Cependant, il est à noter que cet avantage fiscal ne s’applique qu’aux sociétés soumises à l’IS (impôt sur les sociétés). Les entrepreneurs individuels assujettis à l’impôt sur le revenu ne peuvent pas bénéficier de cette aide. Pour les salariés, ils peuvent bénéficier d’une indemnité kilométrique de 0,25 euro par kilomètre. Pour les salariés qui parcourent quotidiennement 5 kilomètres de chez eux pour y travailler, cela équivaut à une augmentation de salaire moyenne de 50 euros par mois.

Bee Cycle, une nouvelle entreprise émergente pour vos vélos de fonction

Bee Cycle, location de vélo de fonctionMême si la transition est très lente, l’entreprise prendra tout de même l’initiative en mettant à disposition une flotte de vélos électriques. Les salariés peuvent alors bénéficier de la location de vélos avec options d’achat. Ils peuvent choisir des vélos classiques, électriques ou pliants. L’employeur paie 70% du loyer. La maintenance peut également être partagée entre l’entreprise et les employés. Il en va de même pour les assurances.

Découvrez la prometteuse start-up Bee.Cycle et sa location longue durée de vélo de fonction.

A Bordeaux, la startup Bee Cycle accompagne les entreprises qui souhaitent fournir des vélos fonctionnels à assistance électrique à leurs collaborateurs.

Bien que l’achat d’un grand nombre de vélos électriques puisse être coûteux, Bee Cycle propose des locations à long terme. Les employés peuvent utiliser des vélos électriques haut de gamme pour voyager tous les jours, ou le week-end s’ils le souhaitent. Ce qui permet d’éviter la pression des embouteillages, de promouvoir sa santé par l’exercice et d’économiser de l’argent tout en protégeant l’environnement.

Pour l’entreprise, elle renforce sa démarche de responsabilité sociale d’entreprise. S’il reste encore un long chemin à parcourir avant que le vélo ne devienne le principal moyen de transport des Français, ils se rendent peu à peu compte que pédaler peut leur simplifier la vie. De même, il n’est plus nécessaire de prouver les effets bénéfiques du vélo de fonction sur la santé.

Les infirmiers libéraux en vélo à assistance électrique pour vos soins à domicile !

Soins à domicile en vélo électrique

Début octobre, l’ASAD de Colmar tente un nouveau moyen de transport, dans la zone urbaine, afin d’assurer les soins à domicile de leurs patients. Ils ont choisi d’adopter le vélo à assistance électrique qui permettra de faciliter les déplacements de proximité et renforcer la responsabilité environnementale de l’association. L’ASAP avait pris l’initiative d’acheter un parc de voitures électriques. Acheter des vélos électriques et leur entretien est insignifiant face aux avantages à prendre en considération.

Plus de souci de stationnement grâce au vélo électrique

Dans un avenir proche, ce mode de transport va se développer, surtout sur des trajets courts intramuraux. L’infirmier à domicile Éric Buhl a testé le vélo électrique lors de ses différents déplacements professionnels, il en conclut que ce moyen de transport lui a permis un gain de temps car il n’a pas dû chercher une place de stationnement mais cite que le seul inconvénient serait les conditions climatiques.

Stationnement Vélo électriqueLe président Guy Zolger et la directrice de l’association Olivia Andriamasindray approuvent tous deux l’utilisation de cet outil qui valorise les services à domicile. Le président cite qu’il est difficile de recruter du personnel des soins et du domicile à cause de la dévalorisation du métier. Beaucoup de professionnels se dirigent vers le public car ils n’ont pas été inclus dans la revalorisation salariale.

En guise de compensation, l’association confrontée à ces difficultés a coopéré avec l’école d’infirmières auxiliaires du Diaconat pour adapter la méthode d’apprentissage. Face à la demande en forte croissance, ces métiers à forte influence sociale permettent de concilier vie de famille et vie professionnelle.

L’expansion fulgurante des vélos électriques « Made in France »

Expansion du vélo électrique français

Les vélos électriques sont salués par les citadins comme la meilleure alternative aux transports publics et deviennent un enjeu important dans la concurrence de l’innovation technologique et de l’innovation industrielle.

Le 26 mai, le président Macron a persuadé : « Ce type de voiture propre sera inventé et produit en France demain. » Il parlait de l’industrie automobile à l’époque, mais en même temps, dans toutes les grandes villes en phase de levée des restrictions, les responsables de la ville se concentrent uniquement sur la bicyclette, ce qui est évidemment une réponse au problème de la distance physique dans les transports. Lorsqu’ils parcourent plusieurs kilomètres de pistes cyclables sur route, les vélos électriques (VAE) doivent participer au mouvement de « réinstallation à valeur ajoutée ».

Vélo Made In FranceMais nous avons encore un long chemin à parcourir : les ventes de vélos électriques explosent (en 2019, une augmentation de 12% à 388.100), mais personne ne peut être considéré comme 100% français. Bien que des droits antidumping soient imposés sur les vélos de fabrication chinoise importées de pays asiatiques, la situation ci-dessus existe toujours. Les politiques protectionnistes commerciales n’ont guère permis à certains cyclistes européens de survivre, comme à l’origine de la marque Gitane en 1928, l’usine française de fabrication de vélos (MFC) de Machecoul (Loire-Atlantique), acquise par Intersport en 2013.

MFC, Moustache, Easybike, Arcade … Certaines marques ont bien assemblé des vélos électriques haut de gamme en France, mais elles essaient toujours de trouver tous les composants. Batteries, moteurs, transmissions, dérailleurs et même cadres … La plupart des pièces détachées proviennent de Chine ou de Taiwan. Le co-fondateur d’Eovolt, Baptiste Fullen, a souligné : « Cela ne veut pas dire que sa qualité est mauvaise. » Au contraire, les plus grandes marques y achètent leurs composants parce qu’ils sont les meilleurs. “

Cependant, les nouvelles perspectives apportées par la crise changent la donne. Dans la région lyonnaise, certains acteurs (entreprises, associations, collectivités, laboratoires de R&D, etc.) se sont réunis autour du pôle « Mobilité Active et Durable » (MAD) qui a vu le jour officiellement le 11 juin. Sa mission est de se concentrer sur le développement de projets communs autour de la mobilité (notamment VAE). En co-investissant dans des composants de production, l’écosystème peut obtenir les effets quantitatifs nécessaires au profit. Baptiste Fullen a conclu : « Le défi sera de réussir à fabriquer des vélos électriques avec des composants français tout en maintenant les coûts bas. »

En 2019, le marché du vélo électrique représentait 677 millions d’euros, soit 45% des ventes totales de vélos en France, avec un prix moyen de 1749 euros.

Crazy, l'essence des vélos électriques

Pour les deux jeunes Normands Charles Hurtebize et Guillaume Adriansen, Origine MAD, (made in France), rien n’incite le citadin récemment acquis à attirer cette petite reine vers la petite reine, ce qui est douloureux et même à la mode. Personnes : selle et poignée en cuir British Brooks, dérailleur japonais Shimano, batterie et moteur BMZ semi-intégrés allemands, pneus à flancs crème américains WTB et Promax et freins à disque hydrauliques.

Guillaume Adriansen - Origine MADGuillaume Adriansen a déclaré : « Nous voulons un vélo électrique français, mais nous devons être pragmatiques, car en France, la plupart des échanges autour de la production de vélos électrique n’existent plus à un statut industriel. » « Fabriquer des vélos électriques français « Nous permet d’assembler nos vélos à assistance électrique en France, et cela n’a aucun sens de le faire au bout du monde. « Une campagne menée sur Ulule en 2018 a permis de vendre 500 vélos électriques sur Internet et de les livrer à votre porte au prix de 1 800 euros. Ces deux partenaires imaginatifs mettent en place un réseau d’ambassadeurs et viennent de Paris a ouvert un showroom dédié au test des vélos électriques.

Eovolt, le vélo électrique pliant Made in France

Eovolt : Vélo électrique pliant françaisDeux jeunes entrepreneurs de Tours Business School, Baptiste Fullen et Luca Chevalier, ont choisi un domaine très particulier en fondant Eovolt en 2018 : les vélos électriques pliants. Le vélo léger (14 kg) se plie et se déplie en dix secondes, du placard au métro, du coffre au voilier. Ses composants ne sont bien sûr pas français, mais face à la croissance explosive des commandes de confinement, Eovolt vient de quitter l’usine de Bourges et de se rendre à l’usine d’assemblage de Lyon, ce qui permettra d’assembler 25000 vélos par an, ce qui est l’original Cinq fois. Il y a 15 personnes de plus qu’avant. Compte tenu de son positionnement, Eovolt est engagé dans l’innovation pratique. Les cinq modèles actuels ont des batteries dans la tige de selle, des moteurs électriques dans les roues arrière et des ports USB sur le guidon.

Baptiste Fullen a révélé : « L’année prochaine, nous assemblerons nous-mêmes la batterie et réduirons encore le poids du vélo électrique de 2,5 kg en remplaçant le cadre en fibre de carbone.» Il prévoit d’intégrer des applications numériques telles que le suivi GPS et les notifications à distance, mais afin de maintenir des offres accessibles, C’est toujours facultatif. Il se situe entre 1 200 et 1 700 euros.

Angell, le summum des « vélos électrique intelligents »

Angell, vélo électrique intelligentLa comparaison entre Marc Simoncini et Jules Trecco est rigide mais significative car elle met en évidence l’importance de l’électronique dans leurs projets. Les deux fondateurs sont toujours enthousiasmés par “c’est le vélo électrique intelligent le plus sûr au monde“. En fait, ce vélo à assistance électrique est équipé de capteurs et dispose d’une fonction hyperconnectée, qui peut être contrôlée et suivie via une application dédiée. Comme l’iPhone, il s’occupe également du design, avec la signature Ora Ito. Grâce au cadre en fibre de carbone et en aluminium, il ne pèse que 14 kg.

Bien qu’il y ait eu plus de 2 000 précommandes au prix unitaire de 2 700 euros, il ne s’agissait encore que d’un projet et d’un prototype jusqu’à ce que le groupe Seb s’y intéresse et rachète l’éditeur Zebra. Nous ne voulons pas forcément d’un groupe d’électroménager sur ce site, mais il s’apprête à assembler des vélos électriques dans ses usines historiques (à Is-sur-Tille en Côte-d’Or) et à Saint-Lô. Manche) est responsable de l’assemblage des cartes électroniques. “Seb va nous permettre d’augmenter la production et donc de réduire les coûts, ce qui fait le bonheur de Jules Trecco. Angell ne vend toujours que sur Internet et prévoit de produire 20 000 vélos électriques l’année prochaine.

Conseils pour faire du vélo à assistance électrique (VAE) en hiver

Faire du vélo électrique en hiver

Lorsque le froid hivernal arrive, certains cyclistes se sentent désespérés et triste de ne pas pouvoir utiliser leur vélo à assistance électrique. En hiver, les risques d’imprévus sont élevés à cause d’un temps peu lumineux, de la pluie, de la neige, du gel, du froid qui peuvent provoquer de graves accidents.

Malgré les conditions météorologiques, faire du vélo électrique en hiver est toujours possible. Tant que certaines précautions sont prises en compte, les cyclistes peuvent rouler autant qu’ils le souhaitent.

Si vous souhaitez faire du vélo électrique en hiver, voici quelques suggestions précieuses qui peuvent vous aider à voyager en toute sécurité.

Vérifier toute la partie mécanique de votre vélo à assistance électrique

En été, vous faites du vélo électrique votre meilleur compagnon. Il vous accompagne partout, et le confort qu’il procure vous permet de faire même les trajets les plus éloignés.
L’été est passé et l’hiver est arrivé. Cela signifie-t-il que l’utilisation des vélos électriques se termine ? Est-il temps de trouver un autre moyen de transport? Par exemple, une voiture ou une moto? La réponse est NON.

Malgré le changement météorologique, vous pouvez toujours utiliser votre vélo électrique qui vous procurera tout autant de plaisir qu’en été.
Pour cela, des mesures préventives importantes doivent être envisagées.
La première est une inspection complète de toute la partie mécanique du vélo. Vérifiez tous les points techniques pour vous assurer que tout est en ordre : du système de freinage à la transmission en passant par les engrenages.

Choisir des pneus adaptés selon le temps de votre région. Par exemple : Si vous vous déplacez dans une zone très froide, vous devrez peut-être choisir des pneus à crampons ou des pneus cloutés.

Assurer et vérifier la protection de la batterie du vélo électrique

protection batterie vélo électriqueL’ennemi n°1 des batteries est le froid !

Afin qu’un vélo électrique fonctionne parfaitement en hiver, il faut s’assurer de préserver la batterie. Le premier geste à adopter est de l’enlever lorsque le vélo est en pause. En plus du froid, elle déteste l’humidité donc il ne faut pas laisser le vélo dehors avec la batterie. L’objectif est d’éviter une exposition à la pluie, au gel ou à la neige car cela peut nuire à la capacité de la batterie, au risque de lui faire perdre jusqu’à 30% d’autonomie.

Afin de maintenir et de conserver sa capacité et sa bonne autonomie, il faut enlever la batterie lorsque le vélo électrique n’est pas utilisé.

Pour la conserver, il faut la mettre dans un endroit sec et propre avec une température moyenne comprise entre 18 et 20 °. Ensuite, vous devez la recouvrir d’une housse de protection pour conserver son autonomie.

Ensuite, il ne faut pas exposer la batterie à un choc thermique. Si vous venez de pédaler dans le froid, il vaut mieux attendre une demi-heure ou plus avant de connecter la batterie au chargeur.

Assurez un meilleur entretien de votre vélo à assistance électrique

Vtt électrique hiverA n’importe quelle saison, un vélo électrique doit être régulièrement entretenu. Cette opération n’est pas difficile, car seul un simple nettoyage est nécessaire pour éliminer la saleté. En hiver, ce nettoyage quotidien est nécessaire, en particulier lorsque vous roulez sur des routes salées.

Cet entretien évite tout risque de corrosion, notamment le mélange sel et neige. En particulier pour le sel car il risque d’endommager le système de freinage, le dérailleur, le boîtier, les câbles et diverses connexions.

Pour nettoyer un vélo électrique, il faut une brosse et un dégraissant adapté. Frotter les pneus, le cadre et la gaine puis laver et enfin sécher le vélo avant de l’utiliser.

Équipez d’un puissant éclairage le vélo électrique

Lorsque vous faites du vélo électrique en hiver, l’éclairage est un élément essentiel. Non seulement il permet aux usagers de la route de détecter les cyclistes, mais il permet également une meilleure vue de votre route. Par conséquent, l’éclairage correct ne doit pas être choisi à la légère. Il est préférable de choisir un éclairage puissant offrant la meilleure luminosité.

Actuellement, la gamme de feux de vélo électriques est très large. Il existe plusieurs modèles qui peuvent être installés à l’avant et à l’arrière du vélo. De plus, vous pouvez retrouver tous les modèles dans la section “Accessoires” de notre boutique en ligne.
La différence entre chaque lampe dépend de l’intensité de la lumière: maximale, normale et faible.

La puissance maximale est très pratique pour les automobilistes et autres cyclistes pour vous identifier. Sous intensité normale, la luminosité de la lumière diminue, mais cela vous permet de localiser quelques mètres à l’avance. Cet éclairage est idéal lorsque vous conduisez en ville. Concernant les faibles niveaux, il se caractérise par une faible luminosité, mais suffisamment pour que les chauffeurs de camion vous remarquent de loin.

Pour améliorer la sécurité des cyclistes et donner une apparence originale de votre vélo, nous vous proposons des lumières LED et des bouchons de valve lumineux à mettre sur les roues. Lorsque vous pédalez, les pneus tournent et les lumières s’allument. Il ne fait aucun doute que ces lumières décoratives aux couleurs vives attireront l’attention des usagers de la route et vous libéreront de tout danger.

Testez vos limites avec votre vélo électrique

Vous êtes un cycliste professionnel ou débutant ? Il est important et judicieux de connaître ses capacités et ses limites. Il vaut mieux faire quelques essais pas loin de chez soi afin de se mettre en confiance et s’habituer aux conditions extérieures.

Cette séance d’essai est importante car elle permet de tester le vélo. Est-ce que tout fonctionne correctement: équipement d’éclairage, batterie, vitesse, frein, moteur, etc. Les pneus sont-ils prêts à rouler sur des routes salées et sur la glace? Vous n’avez pas besoin de les remplacer? …

Ceci permettra de faire un diagnostic complet du vélo électrique, de faire quelques ajustements techniques et d’installer si besoin un équipement de protection. Par exemple : garde-boue, poignée ergonomique, etc.

Accessoires du vélo électrique en hiver

Equipement hiver pour le vélo électriqueAfin de résister au froid intense de l’hiver, il est important de porter des vêtements et des équipements appropriés. Ici, nous pouvons appliquer le système des 3 couches qui a pour but de garder votre corps à sa température idéale. Il permet de retenir la chaleur de votre corps, d’évacuer la transpiration et de vous protéger de la pluie, de la neige et du vent.

Ce système permet une excellente condition pour pédaler tout en garantissant une bonne aération du corps.

Voici une liste d’équipements et de vêtements d’une tenue de cyclistes en hiver :

  • Casque avec visière et éclairage intégré ;
  • Un T-shirt, un pull, un blouson, un cache-col et une veste de sécurité qui garantit une chaleur optimale et qui absorbe l’humidité ;
  • Un coupe vent
    Des manchons qui permettent de protéger vos bras et vos avant-bras ;
  • Des gants épais, étanches et confortables ;
  • Un sur-pantalon, celui-ci permet une protection maximale avec son effet isolant ;
  • Chaussettes hautes et épaisses ;
  • Chaussures confortable qui offre une chaleur maximale ;
  • Porte bagage.

Précautions à prendre : Conseils pratiques

Faire du vélo électrique en été est un passe-temps. Alors pourquoi pas en hiver? La clé est d’être extrêmement prudent et de se conformer aux normes de sécurité minimales. En plus de rester vigilants, nous avons également ajouté quelques mesures pour maximiser la sécurité des cyclistes, à savoir :

  • Portez des vêtements réfléchissants brillants ;
  • Installez du ruban réfléchissant, un éclairage passif et un couvercle de sac fluorescent ;
  • Utiliser le rétroviseur ;
  • Autres codes de conduite:
  • Assurez-vous toujours que votre vélo freine ;
  • Décélération dans les virages ;
  • Conduire lentement ;
  • Pédale en circuit non isolé, surtout la nuit ;
  • Assurez-vous que le téléphone est à portée de main.

Vélo électrique : le grand boom !

Grand Boom du vélo électrique

Après avoir réalisé un bond sans précédent en 2017 et une croissance en 2018, le marché des vélos à assistance électrique représente désormais 40% des ventes totales de vélos. En France, l’engouement des gens pour le vélo électrique se confirme et le marché du vélo électrique est en constante évolution.

Boom du vélo électriqueL’engouement pour le vélo se confirme, et le marché du vélo électrique continue de croître : les ventes en 2018 ont dépassé 2 milliards d’euros (+ 2,3%) et les ventes de vélos à assistance électrique ont dépassé 2,7 millions. Les vélos électriques (VAE) sont les moteurs de la croissance. Après un bond sans précédent en 2017, 2018 a prouvé que cette tendance n’est rien d’autre qu’une mode : le marché du vélo à assistance électrique (VAE) a progressé de 21%, avec des ventes atteignant 338000 unités, qui consolide sa croissance et atteint désormais le nombre total de vélos électrique. 40% du chiffre d’affaires.

« Le marché français se porte très bien », explique Yann Noce, directeur marketing de la société française de vélos électriques Moustache Bikes. Cette petite entreprise est basée dans les Vosges (Vosges) et lancée en 2011. Elle s’est vendue à 1 500 exemplaires et se développe actuellement. En 2018, elle a fourni 55 modèles de vélos électriques et vendu 28000 pièces. “Nous sommes convaincus que plus nous roulerons sur des vélos électriques, plus ils jetteront leurs voitures dans le garage.”

Coup de main invisible

À l’aide de moteurs électriques, les utilisateurs peuvent parcourir de longues distances, plus longtemps et plus rapidement, sans se sentir épuisés. Peu importe la façon dont vous montez la pente raide : un coup de main invisible vous fait avancer presque sans effort. « Le vélo a toujours été compris comme un objet de liberté. Si nous l’ouvrons aux personnes qui n’ont pas la capacité de faire de l’exercice, il doit être faisable !» Poursuit Yann Noce. En plus d’un simple usage urbain, son approche s’inscrit dans le cadre des besoins professionnels, loisirs et sportifs Il se développe également bien.

Julien Absalon

Julien Absalon, a remporté à deux reprises la médaille d’or olympique, et a remporté plusieurs championnats du monde de cross-country.

Double médaillé olympique en VTT XC (cross-country) et multiple champion du monde, Julien Absalon, évoluant désormais en VTT AE (assistance électrique), ne jure que par les vélos électriques. Les vélos électriques sont une nouvelle façon de conduire. Il a expliqué que cela permet aux personnes sans conditions physiques particulières de redécouvrir le VTT tout en s’amusant. “Avec l’aide de l’électricité, n’importe qui peut gravir des collines et des montagnes qu’il ne peut imaginer. Les personnes ayant la bonne forme physique feront le même effort qu’un vélo traditionnel, mais conduiront plus vite, plus loin et plus difficile. Appliqué au vélo électrique la force musculaire de la partie supérieure a doublé : plus la force de pédalage est forte, plus la force d’assistance est importante. “

Innovation permanente

Face à la croissance explosive de la demande, les constructeurs de cette industrie se sont affrontés en innovation dans les produits (conception intégrée, connectivité, confort, ergonomie), l’assistance (poids et volume, autonomie) et la sécurité (freins ABS). Capteur ou éclairage). Yann Noce a expliqué : « Nous nous engageons à faire en sorte que chacun puisse trouver un produit qui lui convient et que chaque composant de la moto soit vraiment adapté à la pratique, à l’expérience et à l’individu. » « Le moteur, en particulier la batterie, progressera. Demain, nous aurons une autonomie de 20% ou 40%, ce qui est énorme. Enfin, nous utilisons beaucoup de téléphones intelligents pour améliorer la connectivité, afin de pouvoir disposer d’un ordinateur de bord personnalisé.

Vélo Electrique et environnementLes vélos électriques pratiques et respectueux de l’environnement continuent d’attirer le plus de monde. Ainsi, 2018 a une nouvelle fois été témoin de la robustesse du marché français du vélo. Dans le contexte de la prise de conscience politique en France (programme national du vélo) et en Europe (politiques antidumping restreignant les importations chinoises), il est certain que l’industrie n’a pas encore achevé sa croissance. “Je suis convaincu que les vélos électriques vont changer notre mode de vie. Cela fait partie de l’avenir des vélos. Les vélos électriques seront modernisés !”

Utilisez-vous des vélos électriques pour faire de l’exercice ?

La réponse est simple : oui, bien que les vélos électriques soient différents des vélos « classiques », ils sont toujours un sport.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le moteur électrique d’un vélo n’est qu’un outil auxiliaire : il ne se déclenchera que lorsqu’une certaine intensité de pédalage sera atteinte. C’est donc l’effort des muscles pour faire tourner et arrêter le moteur à une certaine vitesse.

Par rapport aux vélos électriques, les vélos à assistance électrique peuvent avoir des exigences de pédalage plus faibles, mais comme ils ne peuvent pas être utilisés en pédalant, ils restent une activité sportive.